Accueil >> Actualité >> Articles

La commune de Saint Pierre de Mésage teste son plan communal de sauvegarde

| le 09-01-2007 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 2094 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
La commune de Saint Pierre de Mésage teste son plan communal de sauvegarde

Jeudi 21 décembre 2006, les élus et le personnel communal ont dû faire face à la simulation d'un événement majeur : La Romanche est en crue, il faut alerter et évacuer la population.

L'exercice "Plan Communal de Sauvegarde" a été préparé en comité restreint. Seuls le maire, un élu et 2 agents communaux étaient au courant de la date de la simulation.

L'objectif était de tester les dispositifs mis en place pour alerter et évacuer la population en cas de crue de La Romanche.

A 17h00, la mairie a été prévenue par un promeneur que La Romanche avait une hauteur d'eau inquiétante. Après s'être rendu sur place, l'agent communal chargé des services techniques décide de faire alerter le maire.

A 17h30, le plan communal de sauvegarde est déclenché. L'ensemble des élus ainsi que le reste du personnel communal sont informés par le système d'appel téléphonique en masse. Ils doivent se rendre à la mairie.

Il a fallu moins de 10 minutes pour voir arriver le premier élu.

L'alerte à la population a été réalisée ensuite par :

  • 17h50 : un élu et un agent communal partent pour diffuser un message par haut-parleur
  • 17h51 : un message est diffusé via le système d'appel téléphonique
  • 17h52 : 5 élus quittent la mairie pour réaliser un porte-à-porte

Le message diffusé précise que la commune teste son dispositif d'alerte en cas de crue de La Romanche.

Par ailleurs, lors du porte-à-porte, réalisé en pleine nuit, les élus devaient distribuer une fiche expliquant les objectifs de l'exercice et rappelant les consignes générales à suivre en cas de crue et d'évacuation. Une partie de cette fiche était réservée aux observations afin d'obtenir un retour de la population (voir le fichier joint à l'article).

Un élu chargé d'un des 4 circuits de porte-à-porte nous a précisé qu'il s'était écoulé 48 minutes entre le moment où il a reçu l'alerte par téléphone chez lui et la fin de son circuit.

Comme lors de chaque exercice réalisé, le bilan est plein d'enseignements.

Au total, le maire, 9 élus et 2 agents communaux ont participé à la gestion de cette "crise", ce qui a permis de tester l'ensemble de la procédure "alerte et évacuation" en cas de crue de La Romanche.

Deux des élus présents habitent la zone inondable, ce qui laisse à prévoir quand cas de réelle crue il faudrait compter sur deux personnes en moins. C'est pourquoi une des conclusions de l'exercice est de faire appel aux administrés afin de constituer une liste de personnes susceptibles de participer à l'organisation communale.

La population n'a pas été évacuée mais des observateurs se sont faits recenser comme personnes évacuées.

Les nouveaux investissements (haut-parleur, talkie-walky, brassards, barrière) ont pu être testés sur le terrain.

 

 

 

 

En savoir plus :

> Article : réunion d'information de la population concernée par une crue de La Romanche
http://www.irma-grenoble.com/01actualite/01articles_afficher.php?id_actualite=153


Télécharger :

> document distribué à la population lors du porte-à-porte
http://www.irma-grenoble.com/PDF/actualite/articles/feuille_distribuee_lors_de_l__exercice_du_21_12_2006.doc



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |