Accueil >> Actualité >> Articles

La commune de Mont de Lans teste son Plan Intercommunal de Sauvegarde sur la station des 2 Alpes

| le 21-02-2007 | par Marion Hébert - Ingénieur Sécurité Environnement, IRMa | 2632 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
La commune de Mont de Lans teste son Plan Intercommunal de Sauvegarde sur la station des 2 Alpes

Vendredi 9 février à 9h, un fax fictif parvient à la Mairie de Mont de Lans aux 2 Alpes : des chutes de neiges exceptionnelles et un risque d’avalanche atteignant le niveau 5 sur l’échelle européenne. A la veille des vacances, le Maire doit s’attendre au pire…

Attention : risque d’avalanche !

La paralysie de la station bloquant des milliers de touristes en station et sur la route est une situation redoutée sur la communauté de commune des 2 Alpes.

Le scénario, imaginé par l’IRMa et le Lieutenant Campayo des 2 Alpes (chargé PCS et PICS), a mis en situation l’ensemble des acteurs de la commune dans le cas d’un événement se produisant lors des chassées croisées du Samedi : mettre en place des aires de chaînage, contacter les communes en aval de la montée des 2 Alpes (La Grave, Bourg d’Oisans,…), informer et assurer l’ouverture d’une salle avec des collations pour les touristes ne pouvant quitter la station, … sont tant d’actions qui ont dû être traitées rapidement afin de répondre à cette paralysie.

 

Dans un second temps, les conditions du manteau neigeux et le risque d’avalanche confirmé ont amené les acteurs communaux et intercommunaux à envisager, en coordination avec la DAL (Direction Alpes Loisirs, gestionnaire des pistes), à une évacuation préventive du secteur des clos de fonds pendant les opérations de minage des pisteurs.

Les membres du PICS ont engagé dès lors différentes actions coordonnées de manière à assurer l’alerte et l’évacuation de la population :

  • contacter les agences immobilières pour quantifier la population concernée
  • préparer les messages à diffuser au haut-parleur
  • réquisitionner les navettes présentes sur la station pour assurer le transfert des personnes

Et surtout, assurer l’évacuation de la crèche où les 15 enfants présents ce jour là ont pu bénéficier d’une évacuation gradeur nature ! Une opération qui a mobilisé de nombreux agents et élus (police municipale, pompiers,…) puisque qu’une personne par enfant est nécessaire pour assurer la sécurité de ces bambins (âgés de 6 mois à 3 ans).

 

Comme lors de chaque exercice réalisé, le bilan est plein d'enseignements.

De nombreux agents et élus ont pu participer à la gestion de cette crise. Le Maire M. Serge Gravier s’est également appuyé sur les compétences des gendarmes et pompiers, avec lesquels il sait et a l’habitude de travailler en cas d’évènement.

Des procédures de gestion d’un évènement restent cependant à revoir, telles que l’organisation et la restriction des personnes en cellule de crise (pas moins de 20 personnes se trouvant au Poste de Commandement au sommet de la crise), la tenue d’une main courante affichée permettant de suivre l’évolution des évènements,…

En conclusion, des améliorations « pratiques » sont à apporter à ce plan, permettant de repréciser les rôles de chaque élu, agent ou responsable, tous ayant cependant acquis depuis déjà longtemps une « culture du risque ».

 

A savoir : Plan Communal et Intercommunal de Sauvegarde (PCS et PICS)

La loi de modernisation de la sécurité civile, dans son article 13, stipule que « les intercommunalités peuvent mettre en place un plan intercommunal de Sauvegarde ».

Les communes de Mont de Lans et Venosc sont soumises à de nombreux risques naturels (avalanches, mouvement de terrain, crues torrentielles…), tant au niveau de leurs villages qu’au niveau de la communauté de commune des Deux Alpes. Du fait également que de nombreux moyens (humains et matériels) dépendent de l’intercommunalité, il était nécessaire de réfléchir à l’articulation d’un PCS propre à chaque commune avec celui d’un PICS. Ainsi, dès lors qu’un événement se produit sur une commune, cette dernière peut à tout moment basculer sur le Plan Intercommunal, engageant ainsi des moyens et du personnel supplémentaire pour gérer l’événement.

Enfin, si l’événement se produit sur les Deux Alpes, le PICS est directement déclenché, le Directeur des Opérations de Secours (DOS) restant le Maire du territoire concerné.



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |