Accueil >> Actualité >> Articles

La Haute-Loire et la Loire touchés par des inondations

| le 03-11-2008 | par Nelly Mioni - Documentaliste, IRMa | 3339 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
La Haute-Loire et la Loire touchés par des inondations

Des pluies diluviennes se sont abattues ce week-end, dans la nuit du 1er au 2 novembre, touchant plus particulièrement les départements de la Haute-Loire et de la Loire. Samedi 1er novembre, Météo-France avait mis en garde contre "le caractère préoccupant" de ces précipitations abondantes et persistantes.

Dès le 1er novembre, Météo-France avait placé 13 départements en alerte orange en raison de fortes pluies qui ont frappé le quart Sud-Est du pays, et qui se sont poursuivies tout le week-end. Ce lundi matin, la vigilance rouge est levée sur la Loire bourguignonne, la crue très importante attendue à cet endroit là ayant été atténuée par le barrage de Villerest. La vigilance orange pour des crues en cours de propagation est maintenue pour l'Allier, la Dore, et la Loire.

 

Les dégâts sont considérables

 

  • Dans la Haute-Loire et la Loire

Le Gier a particulièrement inondé la commune de Rive-de-Gier, la plus touchée du département de la Loire, de nombreux véhicules ont été emportés par les eaux et les lignes électriques et téléphoniques ont été coupées.

Les sapeurs-pompiers ont réalisé 1 070 interventions dans la Loire depuis samedi soir. Des pompiers de l'Isère sont venus en renfort sur la vallée du Gier. 850 personnes ont été prises en charge sur l'ensemble du département. Il n'y a pas eu de blessé mais des centaines de personne ont été évacuées dans la plaine et les vallées du Gier et de l'Ondaine.

De nombreuses routes aux abords du lit de la Loire ont été coupées à la circulation et la montée des eaux de la Loire a entraîné la fermeture de la plupart des ponts qui enjambent le fleuve dans le département. La préfecture a annoncé un pic de crue à  3 100 mètres cubes/seconde à Feurs, ce qui équivaut à quatre fois son débit moyen. De plus, les dégâts sont particulièrement  importants en raison de la vitesse exceptionnelle de la montée des eaux.

En revanche, Saint-Etienne n'a pas trop souffert de ces fortes précipitations.

 

  • Dans le Rhône

L'ouest et le nord du département ont été les plus touchés par les pluies et les inondations. Des centaines de personnes ont été relogées. A Sain-Bel, la Brévenne a emporté une passerelle et "au centre-ville, il ya eu 1 à 2 mètres d'eau et de boue dans les rues et les maisons, c'est un carnage".

L'A6 entre Paris et Lyon, a été coupée dans le sens nord-sud jusqu'en milieu de matinée et l'A7, après avoir été coupée pendant plusieurs heures à Givors, entre St-Etienne et Lyon, a été entièrement rouverte à la circulation dans la nuit de dimanche à lundi.

La circulation des trains sur les lignes Lyon/Saint-Etienne et Saint-Etienne/Roanne restera perturbée au moins jusqu'à mardi.

 

  • Dans l'Ardèche et la Lozère

Les interventions des pompiers se sont concentrées sur le centre du département de l'Ardèche où ont été recensés une dizaine de glissements de terrain, environ 600 foyers privés d'électricité et plus de 650 mm de précipitations en l'espace de 48 h.

 

Même l'Ain, le Val de Saône plus précisément, qui ne figurait pas dans l'alerte orange de Météo-France, a subi des pluies diluviennes et des crues torrentielles entraînant des dégâts matériels et heureusement aucun dommage aux personnes.

 

A l'heure des bilans, Michèle Alliot-Marie a donné des instructions aux préfets pour que "les dossiers de demande en reconnaissance de catastrophe naturelle soient instruits dans les meilleurs délais".

En savoir plus :

> Le site du Progrès de Lyon - édition de la Loire
http://www.leprogres.fr/infosdujour/loire/index.html

> Carte vigilance "crues"
http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr/index.php



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |