Accueil >> Actualité >> Articles

Intempéries du quart Sud-Est de la France du 3 au 5 novembre 2014 : la région Rhône-Alpes durement touchée.

| le 06-11-2014 | par Coline Mollard-Ravanel - Chargée de mission PCS | 3093 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Intempéries du quart Sud-Est de la France du 3 au 5 novembre 2014 : la région Rhône-Alpes durement touchée.
Signalement du risque de crue aux abords du Gier - Crédit photo : Sébastien Gominet / IRMa

Depuis lundi 3 novembre, le quart Sud-Est de la France est durement touché par de forts épisodes pluvieux, couplés à de forts vents par endroits. En Rhône-Alpes, on a pu observer de nombreux dégâts en Ardèche, dans la Drôme, dans le Rhône, la Loire et l’Isère, départements classés en vigilance orange par les services de Météo France. Sur l’ensemble de la France, ce sont 16 départements qui ont été classés en vigilance météorologique orange à partir de lundi, notamment pour des risques d’inondation ou des risques liés aux fortes rafales de vent.

Intempéries dans le Rhône et l'Isère : des dégâts à Vienne et à Givors (reportage de France 3 Alpes du 04/11/2014) :

 

Inondations: ces entreprises touchées dans le Nord-Isère (reportage de France 3 Alpes du 05/11/2014) :

Tandis qu’un accident mortel a été déploré suite à un glissement de terrain dans les Alpes Maritimes, de nombreuses perturbations sont venues entacher le bon fonctionnement des territoires entre lundi et mercredi matin : voies de communication coupées, inondations, coupure d’électricité, ou encore interruption de la distribution en eau potable de certaines habitations.

Dans le Rhône, c’est la commune de Givors qui a été sérieusement impactée par le débordement de ses cours d’eau, notamment par celui du Gier, aux abords du centre commercial « Givors 2 ». Nourrie par les pluies intenses, la rivière a vu son débit atteindre un pic de 280m3 par seconde dans la nuit de mardi à mercredi. Dans le centre-ville une coulée boueuse s’est répandue le long de la route Saint-Gérald. Par ailleurs, la circulation sur l’A47 a été interrompue mardi après-midi dans les deux sens (Lyon et Saint-Etienne) au niveau de la commune, et les trains en provenance de Lyon arrêtés en gare de Givors, toujours suite aux conséquences de la montée des eaux. Sur le haut de la commune, 300 foyers ont été privés d’eau potable suite à la rupture d’une canalisation. Les autorités ont distribué des bouteilles d’eau aux familles concernées pendant que les différents acteurs se mobilisaient en vue d’un retour à la normal. Afin d’anticiper les risques et de mettre à l’abri les riverains, la commune avait déclenché son Plan Communal de Sauvegarde (PCS), lundi à partir de 14h.

En Isère, la région de Vienne (Nord Isère) a été la plus affectée par ces évènements, et a notamment été inquiétée par des lignes électriques détruites (2 200 foyers privés d’électricité), des routes coupées, et des inondations de chaussée, ainsi que des caves et des sous-sols. En effet, les prévisions annonçaient jusqu’à 100 mm de précipitations dans le Nord du Dauphiné, tandis que 98 mm de pluie sont tombés au niveau de la station Météo France de Feyzin, à proximité du Nord Isère. Les communes concernées par ces sinistres sont les suivantes (liste non exhaustive) : Corbelin, Côtes d’Arey, Reventin-Vaugris, Chuzelles, Seyssuel, Saint-Clair-du-Rhône, Septème, Estrablin et Meyrieu-les-Étangs. Fait marquant : de nombreuses entreprises du Nord-Isère ont été victimes des inondations qui ont suivi les fortes pluies, notamment à Chanas suite au débordement de la Sanne. A Salaise-sur-Sanne, un centre commercial a vu l'un de ses parkings recouvert par les eaux. Au Nord de Vienne, route de Leveau, la zone d'activités a aussi souffert avec le débordement de la Sévenne.

En Ardèche, les autorités ont pu constater jusqu’à 380 mm d’eau en cumulé sur la commune de Barnas, témoignant d’une succession d’épisodes cévenols sans précédent pour le département, faisant ainsi gonfler de manière menaçante les rivières de l’Eyrieux du Doux et de la Cance. La Volane est montée rapidement dans l'après-midi. Par précaution, le collège Georges-Goui à Vals-les-Bains, a dû être évacué à titre préventif, l'établissement scolaire ne se trouvant qu'à une trentaine de mètres de la rivière et l'eau se rapprochant dangereusement. Au total, 450 élèves, enseignants et personnels ont dû quitter le collège. Des habitations à Saint Julien Labrousse ont également été évacuées en raison de risque de glissements de terrains et coulées de boues. Les personnes ont été relogées. Près de 6 000 foyers étaient privés d’électricité dans la journée de mardi, et 1 500 étaient toujours en attente d’une réalimentation du réseau en soirée.

Dans la Drôme, 250 foyers ont été privés d’électricité.

La vigilance orange a été levée mercredi 5 novembre au matin pour tous les départements rhônalpins concernés.



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |