film en suivant l'orage
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Rupture d'un barrage minier, au Brésil : une catastrophe sanitaire et environnementale

Rupture d'un barrage minier, au Brésil : une catastrophe sanitaire et environnementale

Au Brésil, dans l’état du Minas Gerais, le 25 janvier 2019, un barrage du géant minier Vale, s'est rompu. Le barrage mesurait 86 m de haut et avait la capacité de retenir 12 millions de mètres cubes de résidus miniers. L'édifice avait été inspecté le 10 janvier. La stabilité du barrage avait alors été attestée mais jugée à la limite de la règlementation. Toutefois, avait été transmis un rapport qui pointait des problèmes de drainage et 15 recommandations. Un drame similaire avait provoqué, en 2015, dix neuf morts. Le tribunal de l'Etat de Minas Gerais a interdit au géant minier Vale d'utiliser huit bassins de retenue de résidus du même type. Les sinistrés sont actuellement exposés à des risques élevés de maladie à la suite de cette catastrophe, et d'autres barrages de l'entreprise Vale menacent de rompre. Le 8 février, une alerte a été émise, et des évacuations de population réalisées, cette fois pour un risque sur un barrage d'ArcelorMittal... Le bilan de cette catastrophe est de 211 morts et 95 disparus.

Brésil / l'Agence nationale des mines ferme le barrage de Mario Cruz

Source : France Info, 04/04/2019

"Après la tragédie, au mois de janvier 2019, de Brumadinho dans le Minas Gérais qui a provoqué 211 morts , les autorités ont lancé une vaste opération de contrôle des barrages du Brésil. On estime que 56 de ces ouvrages sont dangereux pour l'environnement, ils ont été fermés. Rien que dans l'état de l'Amapa, on recense 38 ouvrages de retenues pour l'électricité ou pour l'exploitation minière L'Agence nationnale des mines (ANM) a décidé de fermer le barrage appelé Mario Cruz situé dans la municipalité de Pedra Branca do Amapari, à 183 km de Macapá."
Voir aussi "Rupture d'un barrage minier, au Brésil : une catastrophe sanitaire et environnementale" : irma-grenoble.com

Brésil / Alerte face au risque de rupture d'un nouveau barrage du géant minier Vale

Source : Ouest-France, 23/03/2019

"Au Brésil, l'alerte maximale a été décrété vendredi face au risque de « rupture imminente » dans le complexe minier Gongo Soco de Vale à Barao de Cocais. Des exercices d'évacuation seront organisés dimanche et lundi à Barao de Cocais, dans des zones risquant d'être impactées dans un second temps par une rupture du barrage, et où vivent quelque 3000 personnes, a expliqué le lieutenant-colonel Flavio Godinho, coordinateur adjoint de la Défense civile. « Ces gens doivent être entraînés, orientés, pour qu'ils sachent où aller en cas de rupture », a-t-il déclaré."
Voir notre revue de presse thématique sur le sujet : irma-grenoble.com

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour ²le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : nelly.mioni@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |