film en suivant l'orage
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Mozambique, Malawi et Zimbawbe frappés par le cyclone Idai

Mozambique, Malawi et Zimbawbe frappés par le cyclone Idai

Le cyclone Idai a frappé le Mozambique, le Malawi et le Zimbawbe. Avant la survenue du cylone, des pluies torrentielles et des submersions marines avaient touché ces terres, notamment le Malawi. Au Malawi, le bilan s'élèverait à 56 morts, près d’un million de sinistrés et plus de 80 000 déplacés. Idai a été classé en cyclone tropical intense avec des vents de 160 à 199 km/h, pouvant occasionné des vagues d'une hauteur de 12 mètres. Il a frappé le Mozambique jeudi soir puis le Zimbawbe. Au Mozambique, la ville de Beira serait détruite à 90% selon les ONG sur place. Le bilan, pour l'heure, serait de 447 victimes pour le Mozambique et 800 000 sinistrés. Au Zimbawbe, il y aurait 259 morts. Des maisons ont été emportées, des hôpitaux et des barrages ont cédé et risquent de céder. Un besoin fort d'aide humanitaire et alimentaire d'urgence !

Cyclone Idai : 12 millions € d'assistance européenne pour le Mozambique, Zimbabwe et Malawi

Source : Commission européenne, 09/04/2019

"L'Union européenne a annoncé aujourd'hui l'octroi d'une aide humanitaire supplémentaire de 12 millions d'euros au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi. Ce financement aidera les personnes dans le besoin après le cyclone Idai et les inondations qui ont suivi. «Nous continuons d'être solidaires des populations touchées par le cyclone Idai et les inondations au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi. Il y a encore des besoins humanitaires urgents à satisfaire et nous intensifions nos efforts afin de continuer à porter secours aux personnes dans le besoin », a déclaré Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises."
Voir aussi "Mozambique, Malawi et Zimbawbe frappés par le cyclone Idai" : irma-grenoble.com

Au Mozambique /« Beira, première ville au monde détruite par les changements climatiques »

Source : Le Monde, 28/03/2019

"Au-delà de la fragilité du pays, la catastrophe déclenchée par le cyclone Idai pose la question de la responsabilité de la communauté internationale. Les humanitaires et le gouvernement le martèlent : vues la magnitude et l’intensité d’Idai, n’importe quel pays aurait connu des dégâts colossaux. Il n’empêche : le nombre d’abris anticycloniques installés ces dernières années est minime et l’œuvre uniquement des agences de coopération. Or la géographie du Mozambique rend inévitable ce type de catastrophes. Le pays possède une façade maritime de 2 700 km. "

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour ²le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : nelly.mioni@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |