adhesion 2018
Accueil >> Les risques en Rhône-Alpes >> Risques Naturels >> crues torrentielles

Les crues torrentielles

Autant que la distinction fondée sur la dynamique de la crue (temps séparant les pluies et la montée des eaux), ce qui différencie les crues torrentielles des crues des rivières de plaine – qualifiées habituellement de crues « liquides » -, c’est la charge solide grossière qui accompagne les écoulements et aggrave significativement leur impact sur les personnes et les biens exposés.

Dès que la pente s’accentue, les écoulements deviennent de plus en plus chargés :

- charriage d’abord avec un déplacement des matériaux (d’une taille de quelques mm à quelques dizaines de centimètres) par des mouvements de roulement, de glissement sur le fond ou encore par une succession de petits sauts ;

- mouvements déjà plus en masse en cas d’écoulements dits hyperconcentrés ;

- laves torrentielles enfin, en cas d’abondance de matériaux meubles disponibles et de pentes fortes (généralement supérieures à 30 % dans la zone de départ), celles-ci s’écoulant par bouffées successives et véhiculant des matériaux d’une granulométrie étendue allant des argiles à des blocs de dimensions métriques ; leur densité élevée, pouvant s’approcher de 2, les rendent capables de transporter des blocs volumineux en quasi-flottation...

Lire la suite sur www.mementodumaire.net

CONSIGNES DE SECURITE

 

LIVRES / ARTICLES / REVUES

 

La Restauration des Terrains en Montagne

1860 - 2010 : 150 ans de lutte contre les risques naturels

RTM 150 ans
Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |