séisme du Teil - #1 la faille!
Accueil >> Documentation >> Bibliothèque >> Les hommes et le bois en rivière

 

Les hommes et le bois en rivière

Représentations, pratiques et stratégies de gestion dans le cadre de l’entretien des cours d’eau
Auteurs : Le Lay, Yves-François - Piégay, Hervé (Dir.) - Université Jean Moulin - Lyon III
Année de parution : 2007
Editeur : [S.l] : [s.n.], 2007
Langue : Français
Pagination : 570 p.

Etant donné que la gestion du bois est effectuée dans le cadre de l'entretien des cours d'eau, l'analyse de la motivation à intervenir sur le chenal et les berges des rivières se trouve au cœur de cette thèse. La première partie montre combien le bois flottant est devenu un objet de dissension. Les discours défendus par les acteurs de la rivière varient selon leurs intérêts et leurs objectifs. En tant qu'objet social, le bois en rivière est géré au moyen de trois structures de sens collectif : les embâcles de bois comme risque pour les riverains, les usagers et les infrastructures riveraines ; les (macros) déchets flottants comme contrainte pour les activités productives ; les débris ligneux comme atout écologique. Pour satisfaire les demandes sociales, les législateurs requièrent l'entretien des cours d'eau en tentant de concilier l'exigence sécuritaire et le désir de nature. La deuxième partie souligne que les préoccupations liées au bois en rivière se sont considérablement renouvelées. Les communautés riveraines traditionnelles ont intensément transformé les milieux alluviaux, réduisant les stocks de bois en rivière, diminuant les entrées de bois dans l'hydro système et entravant la mobilité des débris ligneux. Constatant l'encombrement des rivières par de nombreux embarras, les autorités n'ont eu de cesse d'en libérer l'écoulement pour favoriser la navigation et le flottage et pour limiter les risques liés aux crues et débordements. L'analyse de la presse quotidienne régionale a également confirmé l'hypothèse selon laquelle la situation actuelle consiste en une phase d'instabilité transitionnelle, marquée notamment par un nombre accru d'embâcles. La troisième partie révèle l'hétérogénéité des connaissances liées au bois en rivière et leur part variable d'un individu à l'autre. La rivière idéale est accessible, propre et entretenue. Pour autant, les comparaisons internationales ont permis de relever des contrastes frappants. Les résultats mettent également en valeur le rôle que l'imaginaire collectif et l'éducation environnementale jouent lors de l'entretien, la réhabilitation et l'aménagement des cours d'eau.

Type : Travaux universitaires
Lien : http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/36/58/49/PDF/LeLay_2007.pdf

 

Mots clés :

 

Voir aussi :

Dernières acquisitions pour

"Prévention et gestion des risques"

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |