Accueil >> Actualité >> Articles

Sortie de terrain pour les étudiants du BTS agricole du lycée agrotec de Vienne

| le 29-10-2007 | par Anne Zanolin - enseignante au lycée Agrotec de Vienne | 4006 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Sortie de terrain pour les étudiants du BTS agricole du lycée agrotec de Vienne

Les étudiants du BTS agricole « Gestion et Maitrise de l’eau » (Gemeau) du lycée agrotec de Vienne étaient sur le terrain aux abords de l'agglomération grenobloise les 17 et 18 ocobre 2007 pour rencontrer les professionnels de la gestion des risques naturels.

Les étudiants du BTSA Gemeau du lycée Agrotec de Vienne ont pour objectif cette année d’identifier les risques natures en Isère et d’apprendre à cartographier ces risques à l’aide d’un système d’information géographique (SIG).

Pour cela, ils ont effectué un voyage à Saint-Hilaire-du-Touvet les 17 et 18 octobre derniers. Grâce au bus du lycée, ils ont pu se déplacer malgré les grèves et aller à la rencontre des professionnels grenoblois qui sont intervenus sur l’accueillant lieu de séjour des étudiants au Centre de vacances « Les Châtains » à Saint-Hilaire-du-Touvet.

Le mercredi, les étudiants ont ainsi profité de l’expérience de Damien Roman, technicien du service de Restauration des Terrains de Montagne (RTM) de l’Office National des Forêts (ONF). Celui-ci a expliqué les phénomènes de crues et de laves torrentielles, a présenté les barrages de correction torrentielle et a ouvert les portes de la centrale à béton nécessaire pour la confection des éléments de barrage.

Mylène Bonnefoy, ingénieur au Cemagref, a esuite présenté la méthodologie utilisée par cet organisme de recherche publique, pour effectuer des Cartographies de la Localisation Prévisible des Avalanches (CLPA).

Le lendemain, après un petit déjeuner copieux, les étudiants ont rencontré le Maire de Saint-hilaire-du-Touvet, M. Boisselier qui a présenté le Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) mis en place sur sa commune. Il a insisté sur les conséquences socio-économiques prévisibles suite aux contraintes susceptibles d’être imposées aux particuliers et à la commune suite à la mise en place d’un PPRN.

Enfin, François Giannoccaro, directeur de l’Institut des Risques MAjeurs (IRMA) a résumé les différentes étapes réglementaires permettant de limiter l’impact des phénomènes naturels sur les territoires.

Les trajets entre Vienne et Saint-Hilaire-du-Touvet ont aussi permis l’observation d’ouvrages de protection (correction torrentielle sur le torrent du Manival, protections contre les avalanches à Saint-Hilaire-du-Touvet et protections contre les chutes de blocs à Lumbin).

Rencontre avec les professionnels, visite de terrain, convivialité et plein-air ont donc été les maître-mots de ce voyage qui a pu s’effectuer grâce au dynamisme de l’enseignement agricole et à la disponibilité d’un bus appartenant au lycée Agrotec.



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |