Accueil >> Actualité >> Articles

Le déploiement du SAIP pour moderniser et optimiser le réseau d’alerte

| le 27-02-2013 | par Jeanne Boussageon - Géographe / Chargée de projets, IRMa | 2260 vues | Recommander cet article |
Le déploiement du SAIP pour moderniser et optimiser le réseau d’alerte

L’année 2013 donne le coup d’envoi du déploiement du SAIP, vaste projet porté par le gouvernement sur la période 2009-2017 en vue de compléter, moderniser et optimiser le réseau d’alerte et d’information en cas d’évènement susceptible d’impacter la population. C'est aussi l'occasion de rappeler le rôle des élus locaux en la matière : retrouvez sur le sujet notre dossier thématique "Alerte et information des populations : pourquoi et comment s'y préparer ?"

Le SAIP, un projet d’ampleur nationale

Le SAIP (Système d’Alerte et d’Information à la Population) est un ensemble structuré d'outils permettant la diffusion par les autorités d'un signal d’alerte ou d'un message d’information destiné à une population exposée à un évènement nécessitant d’adopter un comportement de sauvegarde.

Le caractère novateur de ce projet repose notamment sur les éléments suivants :

 

  • la délimitation de bassins d’alerte, territoires sur lesquels la survenance d'un événement peut conduire à la diffusion d'une alerte à l’ensemble de la population (zone inondable, zone à proximité d'une usine, etc.),
  • l’équipement de zones blanches (non couvertes par un système d’alerte) par des moyens d’alerte,
  • la mise en réseau des systèmes d’alerte existants à l’échelle du territoire métropolitain,
  • la mobilisation de plusieurs techniques pour la diffusion d’une alerte ou d’une information (sirènes + médias + panneaux à message variable + SMS par exemple) de manière à ce qu’elle parvienne au plus grand nombre,
  • la possibilité de déclencher les systèmes d’alerte à distance par les autorités détenant le pouvoir de police administrative, à l’échelle d’une commune, d’un département, d’une zone de défense ou du pays.

 

Le travail préalable au déploiement du SAIP a été mené sur la période 2009-2012, durant laquelle des informations ont été recueillies par l’intermédiaire des préfectures sur des systèmes d’alerte en place dans les départements. Ces données ont permis de désigner au niveau national des zones de déploiement prioritaires du SAIP, qui feront l’objet de la première vague de déploiement sur la période 2013-2015. L’ensemble des bassins de risques sera couvert, à terme, à l’horizon 2017.

 

Mettre en place un système d’alerte et d’information au niveau local

Si la mise en réseau des moyens d’alerte constituera indéniablement un atout majeur en matière de sauvegarde des populations, l’efficacité du SAIP reposera en grande partie sur la qualité des systèmes développés au niveau local, qui doivent nécessairement être en accord avec les spécificités locales (risques, population, configuration du territoire, etc.) et dont la mise en œuvre relève de la responsabilité du maire.

L’IRMa a réalisé avec le soutien de l'Etat (DREAL Rhône-Alpes) et du Conseil régional Rhône-Alpes un dossier thématique, destiné en premier lieu aux collectivités et intitulé « Alerte et information des populations : pourquoi et comment s’y préparer ? », qui a pour objet de fournir des éléments de connaissance, des pistes de réflexion et des conseils pour aider les responsables et décideurs locaux à mettre en place un système d’alerte et d’information opérationnel et cohérent car adapté à leur territoire.

 

En savoir plus :

> Présentation du SAIP et du calendrier du projet sur le site du Ministère de l’Intérieur :
http://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/La-Securite-civile/Nos-missions/L-alerte-et-l-information-des-populations/Le-systeme-d-alerte-et-d-information-aux-populations-SAIP

> Dossier thématique de l’IRMa sur l’alerte et l’information des populations :
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_numero.php?id_DT=13



Commentaires »


adhesion
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |