Accueil >> Actualité >> Articles

Quelles difficultés pour la planification de la gestion de la post-catastrophe ?

Le 21-06-2013 | Par François Giannoccaro - Directeur de l'IRMa | 2913 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Quelles difficultés pour la planification de la gestion de la post-catastrophe ?
Centrale hydro-électrique inondée à l'amont de la ville de Lourdes © C-PRIM - Juin 2013

Alors que le Sud-Ouest panse ses plaies après les intempéries qui ont fait des dommages irréversibles et notamment humains avec 3 victimes, les questions de la réparation d'urgence et de la reconstruction vont s’imposer d’elle-même dans les jours et les mois qui viennent. Les récentes catastrophes de Xynthia ou encore les inondations du Var de juin 2010 ont une nouvelle fois fait apparaître les sérieuses difficultés de la planification de la gestion de la post-catastrophe.

 

Alors que le Sud-Ouest panse ses plaies après les intempéries qui ont fait des dommages irréversibles et notamment humains avec 3 victimes, les questions de la réparation d'urgence et de la reconstruction vont s’imposer d’elle-même dans les jours et les mois qui viennent. Cette phase plus durable de la gestion de la post-catastrophe va se révéler d’autant plus délicate à gérer localement qu’elle ne permettra jamais un retour à la situation antérieure. Les acteurs locaux  devront hélas prendre leur mal en patience.

Les programmes d’aide à la reconstruction et à la réparation vont nécessiter idéalement la mise en œuvre sur le terrain d'une coopération et d'une coordination sans faille à l'échelle territoriale pertinente avec des plans d'actions rationalisés qui devront considérer les conséquences d’une mauvaise évaluation des dommages.

Dans une étude réalisée par notre Institut en novembre 2011 sur l’état de l’art de la gestion de la post-catastrophe en France (accéder à l’étude dans le lien ci-dessous), c’est sur six tâches principales que les acteurs locaux vont devoir se pencher dans les semaines, les mois voire les années à venir : Le soutien des populations, l’évaluation et la déclaration des dommages, la gestion administrative de la reconstruction et la planification associée, la reconstruction physique, la gestion économique et  financière à chacun de ces stades sans oublier l’analyse du retour d’expérience souvent négligée.

La rapidité et l’efficacité avec laquelle ces différents composants de la gestion de la post-catastrophe seront abordés dépendra généralement des priorités dans leur traitement déterminées par les acteurs locaux et des moyens disponibles. Les prises de décision rapides peuvent s'avérer dommageables après coup. Et la multiplicité des acteurs qui auront à intervenir dans la durée compliquera à l’évidence la tâche. Il faut espérer que les impacts socio-sanitaires sur la population ne seront pas négligés dans les jours à venir.

 

En savoir plus :

> Consulter le rapport : "la gestion de la post-catastrophe : l'approche francaise et la stratégie internationale"
http://www.irma-grenoble.com/PDF/05documentation/rapports_irma/LA_GESTION_POST_CATASTROPHE.pdf

> Redécouvrir le Risques infos n°24 avril 2010 "Face à la post-catastrophe"
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/01publications_risquesinfos_sommaire.php?id_risquesinfos=24



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |