Accueil >> Actualité >> Articles

Prévention des risques industriels en Rhône-Alpes : quelle situation ?

| le 22-11-2013 | par François Giannoccaro - Directeur de l'IRMa | 2655 vues | Recommander cet article |
Prévention des risques industriels en Rhône-Alpes : quelle situation ?

Dans le cadre de la campagne réglementaire d’information préventive des populations sur les risques industriels majeurs en Rhône-Alpes qui est en cours, l’IRMa a souhaité ouvrir les colonnes du dernier numéro (n°32) de sa publication Risques Infos aux acteurs de la prévention des risques industriels en Rhône-Alpes. Soutenu par le Conseil général de l’Isère et le Conseil régional Rhône-Alpes, Risques Infos est adressé à l’ensemble des maires de Rhône-Alpes ainsi qu’à de nombreux autres responsables et décideurs locaux.

Editorial du Risques Infos n° 32 "Prévention des risques industriels en Rhône-Alpes : quelle situation ?

par le Président de l'IRMa, Henri de Choudens

(Accéder à l'intégralité des articles au bas de cette new's)

 

La Région Rhône-Alpes, fortement industrialisée, compte 77 établissements classés « Seveso seuil haut ». Ceux-ci se trouvent bien souvent au sein ou au voisinage  de zones d’activités ou de secteurs urbanisés.

La législation française, prenant en compte la réglementation européenne (Directive Seveso 2 et maintenant Seveso 3), impose, dans un souci de sécurité des populations et de préservation de l’environnement, des contraintes souvent lourdes, pour l’urbanisation et le développement économique des terrains autour de ces installations. Les Plans de prévention des risques technologiques (PPRT) ont donc été créés pour traiter de ces problèmes. Ils constituent une clarification des situations en définissant un zonage où s’appliquent des règles d’inconstructibilité, de délaissement, de renforcement des bâtis existants. La concertation menée entre toutes les parties prenantes et particulièrement les communes impactées, a permis de régler au mieux l’épineux problème des conséquences financières résultant de ce zonage. Il est remarquable de voir que cela a conduit souvent à une réduction du risque à la source par une modification par l’industriel de ses processus de fabrication, d’où une réduction du périmètre des zones à risque, avec un partage du financement entre l’industriel, l’Etat et les collectivités territoriales. Par ailleurs, le financement du renforcement du bâti existant, souvent insupportable par les particuliers, a pu être aidé.

Tout aussi important, l’information de la population, nécessite des actions dont certaines sont imposées par la législation. C’est le cas pour les campagnes d’information autour des sites Seveso, qui doivent être menées tous les cinq ans. En octobre 2013 a donc lieu en Rhône-Alpes une telle campagne qui, bénéficiant de l’expérience des campagnes antérieures, aura cette année une ampleur exceptionnelle par la diversité des actions menées. Mais  l’expérience montre qu’une campagne tous les cinq ans ne suffit pas à satisfaire les attentes de la population qui souhaite une information plus pérenne, non seulement sur les risques engendrés par l’établissement, mais aussi sur ce qui s’y fabrique, à quoi sert cette production…

Enfin, car la probabilité d’un accident n’est jamais nulle, il est nécessaire de s’y préparer. Nous sommes tous acteurs de notre sécurité. C’est dans ce but, qu’au niveau des établissements scolaires, sont réalisés et testés par des exercices, les Plans Particuliers de Mise en Sûreté (PPMS) et que les entreprises et établissements situés dans une zone soumise à un risque engendré par une usine voisine, ont intérêt à prévoir un Plan d’Organisation et de Mise en Sûreté d’un Etablissement (POMSE) pour leur personnel et le public qu’ils peuvent être amenés à accueillir.

Ce sont tous ces éléments que nous avons essayé de faire connaître à nos lecteurs dans ce numéro de « Risques Infos » par des articles rédigés par des spécialistes de ces questions et des acteurs impliqués dans ces domaines, rédacteurs que je remercie vivement d’avoir bien voulu consacrer de leur temps à leur rédaction.

 

En savoir plus :

> Accéder aux articles du Risques Infos n°32 - Prévention des risques industriels en Rhône-Alpes : quelle siutation ?
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/01publications_risquesinfos_sommaire.php?id_risquesinfos=32



Commentaires »


adhesion
inondation de l'Arbresle en 2008
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |