Accueil >> Actualité >> Articles

SAIP : l'Appli gouvernementale pour alerter les populations en cas de crise majeure

| le 09-06-2016 | par Nelly Mioni - Documentaliste, IRMa | 2262 vues | Recommander cet article |
SAIP : l'Appli gouvernementale pour alerter les populations en cas de crise majeure

A 2 jours de l'ouverture de l'Euro-2016, le gouvernement lance une application smartphone "alerte attentat". L'application a été dévoilée lors d'un exercice organisé mardi soir sur la Fan-Zone de Lyon, place Bellecour.

Le contexte

À la suite des attentats survenus en France en janvier et novembre 2015, la direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur, en collaboration avec le Service d’information du gouvernement (SIG), ont travaillé au développement d’une application mobile d’alerte des populations sur smartphone : « SAIP », pour Système d’alerte et d’information des populations.

Elle prolonge le SAIP existant (sirènes) et complète l’éventail des dispositifs d’alerte : signalétique urbaine, information diffusée oralement sur le terrain par les forces de sécurité ou via les médias, réseaux sociaux.

 

Comment ça fonctionne ?

L’application est disponible gratuitement sur les stores Apple (iOS) et Google (Android), en français et en anglais.

Dans sa première version, cette application permet d’être alerté, via notification sur son smartphone, en cas de suspicion d’attentat ou d’événement exceptionnel susceptible de résulter d’un attentat (accident de sécurité civile).

L’application permet également à l’utilisateur de recevoir et relayer des notifications d’alertes qui se déclencheraient dans une zone autre que celle où il se trouve. Il est ainsi possible d’enregistrer sur l’application jusqu’à 8 zones géographiques différentes (codes postaux, communes) afin d’être informé en cas d’alerte dans l’une de ces zones.

L'application "garantit le respect de la vie privée des utilisateurs", assurent les autorités.

 

Qui émet les alertes ?

Les alertes sont émises par les services de la sécurité civile sous validation des autorités du ministère de l'Intérieur (Préfets de département et de région, centre opérationnel de gestion interministérielle des crises). L'alerte est un message gouvernemental digne de confiance.

 

Que se passe-t-il lorsqu'une alerte se déclenche ?

En cas de péril imminent, un écran de notification apparaît sur le smartphone de l’utilisateur concerné.
Si l’utilisateur a choisi d’enregistrer la zone en alerte dans « ses lieux », il reçoit une simple notification.

Si l’utilisateur est géolocalisé dans la zone de danger, un écran dit « de sidération » (écran d'alerte) s’impose sur le téléphone quel que soit l’affichage en cours.

Outre l'alerte, l'application délivre des conseils pratiques et des consignes à respecter en cas de danger, comme "N'encombrez pas les réseaux de communication" ou encore "Ne téléphonez qu'en cas d'urgence vitale".

Les messages de sécurité peuvent être partagés sur les réseaux sociaux.

 

Une application évolutive

Construite pour être simple et fonctionnelle, SAIP a vocation à s’élargir à d’autres fonctionnalités au fil de ses mises à jour, en restant à l’écoute des remontées de ses utilisateurs (internautes, comme acteurs de la sécurité et du secours).

Dans les prochains mois, une mise à jour de l’application prendra en compte tous les risques majeurs naturels ou technologiques et délivrera les messages de vigilance associés.

 

Source : Ministère de l'Intérieur

 

En savoir plus :

> La vidéo de présentation de l'application
http://www.dailymotion.com/video/x4eyati_presentation-de-l-application-alerte-saip_news

> Dossier de presse du ministère de l'Intérieur
http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Lancement-de-l-application-mobile-SAIP

> Simulation d'attentat sur la Fan Zone de Lyon : Reportage France 3 Rhône-Alpes
http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/rhone/lyon/simulation-d-attentat-sur-la-fan-zone-de-lyon-1018031.html

> Notre dossier thématique "L'alerte et l'information des populations" (janvier 2013)
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_numero.php?id_DT=13



Commentaires »


adhesion
Les formations IRMa en 2017 :
inondation de l'Arbresle en 2008
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |