Accueil >> Actualité >> Articles

| le 07-06-2005 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 2008 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |

Après la théorie, la pratique ! Quelques mois après avoir validé le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) en conseil municipal, la commune du Péage de Roussillon a testé son organisation de crise en simulant un accident sur la voie SNCF le lundi 6 juin 2005

Le scénario de l’exercice impliquait un wagon citerne transportant un produit toxique et un train de voyageurs. L’accident s’est produit à 300 mètres de la gare en pleine zone urbanisée. La DGS (Directrice générale des services) et la 1er adjointe connaissant le déroulement de l’exercice ont joué le rôle d’observateurs en mairie lors de la simulation. A 8h30, la gendarmerie fictive prévient Monsieur le maire de l’accident. Immédiatement la cellule évaluation du PCS est activée. 30 minutes plus tard, l’élu assurant la liaison terrain – mairie transmettait au PC mairie 3 missions émanant du Poste de Commandement Opérationnel (PCO) : - mettre en place des barrières aux endroits définis par le PCO pour barrer les routes - assurer le transfert et l’accueil de 100 personnes - alerter la population concernée par le périmètre de sécurité de consignes à suivre : la mise à l’abri Les élus et le personnel de mairie ont très bien joué le jeu : Deux barrières ont été déposées aux endroits indiqués, le gymnase a été ouvert pour accueillir les voyageurs fictifs et la sono a été montée sur le véhicule approprié, elle a été opérationnelle rapidement. L’exercice a mis en évidence une très bonne réactivité sur le terrain et des lacunes au niveau de l’organisation et la coordination en mairie. Des améliorations sont à apporter sur les points suivants : - l’appropriation des documents existants, notamment les annexes pré-établis - le transfert des informations d’une cellule à une autre - le retour des missions ou actions réalisées sur le terrain - la communication terrain – mairie Suite au débriefing qui a eu lieu dans la foulée de l’exercice et aux améliorations à apporter au dispositif, Monsieur le maire a fixé la date d’un nouvel exercice pour mi-octobre 2005.



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |