Accueil >> Actualité >> Articles

| le 12-07-2005 | par François Giannoccaro - Directeur de l'IRMa | 2093 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |

Saint Martin d'Uriage. "Eboulement aux corbières, une habitation touchée...". Tel était le thème de l'exercice qui a amené le maire, Jeannine Creissels, a tester le plan communal de sauvegarde de la commune

Alors que le 14 juin dernier, l’Institut Laue Langevin (ILL) implanté sur Grenoble faisait l’objet d’un exercice national de sécurité civile nucléaire piloté par la préfecture, au même moment un peu plus haut aux abords - Est de l'agglomération grenobloise, c'est la commune de Saint Martin d'Uriage qui se retrouvait en situation de crise face à une catastrophe naturelle. A 15 h 30, le secrétariat de l'Institut basé à Grenoble, lancait une alerte fictive sur la commune de Saint Martin d'Uriage qui allait vivre pendant quelques heures une situation particulièrement stressante, en tout cas pour les élus et les employés communaux. A l'aboutissement de la réflexion qui a duré plusieurs mois sur la mise en place du plan communal de sauvegarde (devenu réglementaire pour Saint Martin d'Uriage depuis la sortie de la loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004), l'adjoint au Maire en charge de cette question, Gérald Giraud, a souhaité tester le caractère opérationnel de son dispositif communal de crise. Plusieurs cellules d'aide à la décision du poste de commandement communal ont été armées (décision, logistique, hébergement) quand l'alerte a été donnée. Pour évaluer la capacité de réaction des hommes, plusieurs impondérables avaient été prévus par les organisateurs de l'exercice. Toutes les personnes appelées ont rempli les tâches sous l'autorité du Maire. A la fin de l'exercice, une réunion de débriefing animée par Laurence Cassagne, a permis de faire le point sur des lacunes et des dysfonctionnement qui ont été constatés par les observateurs spécialement mis en place pour l'exercice. Tous les participants vont devoir tirer les enseignements de cette expérience afin d'améliorer le dispositif d'urgence qui était déclenché pour la première fois sur la commune.

En savoir plus :




> Carte de l'état d'avancement des plans communaux de sauvegarde en Isère
http://www.irma-grenoble.com/04risques_isere/02atlas_cartes.php?id_carte=5



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |