Accueil >> Actualité >> Articles

Le rôle de la cellule accompagnement (ravitaillement /hébergement) d'un PCS

| le 21-01-2010 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 4856 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Le rôle de la cellule accompagnement (ravitaillement /hébergement) d'un PCS

Mettre en place un Plan Communal de Sauvegarde (PCS), c’est définir une organisation communale en lien avec les acteurs locaux (institutionnels, privés, associatifs, …) et les moyens nécessaires pour mener à bien les missions identifiées. Des investissements sont parfois nécessaires pour améliorer l’opérationnalité du PCS. Chaque cellule doit travailler sur ses besoins (moyens humains et matériels) : L’exemple de la cellule accompagnement (parfois dénommée ravitaillement /hébergement dans d’autres PCS) de la ville de Voreppe.

Le plan communal de sauvegarde de la commune de Voreppe comporte cinq cellules :

  • La cellule Décision
  • La cellule Logistique/Sécurité
  • La cellule Communication
  • La cellule Accompagnement
  • La cellule Secrétariat / Appui aux cellules

Les missions de la cellule accompagnement

Les missions de la cellule accompagnement de Voreppe qui ont été identifiées en groupe de travail sont les suivantes :

  • Mettre en place la cellule
  • Gérer les accès mairie
  • Ouvrir les centres d'accueil / d’hébergement
  • Evacuer les personnes sensibles / transfert au lieu d’accueil
  • Accueillir les personnes évacuées  (Recenser)
  • Ravitailler les personnes évacuées
  • Héberger / Reloger
  • Mettre en place d’une chapelle ardente
  • Utiliser les moyens associatifs 

Les élus volontaires ont également un rôle à jouer dans cette cellule :

  • Soutien "social" et psychologique pendant la crise
  • Aide aux sinistrés après la crise

Les membres de la cellule accompagnement

 La cellule accompagnement est composée de différents membres ayant un rôle bien défini :

 

Un chef de cellule

Localisation : au Poste de Commandement Communal (mairie)

Rôle : conduire les missions d’accompagnement de la cellule et faire le lien entre le RAC et le responsable terrain

 

Un responsable terrain

Localisation : Arcade de Voreppe (salle avec moyen de communication)

Rôle : Faire le lien entre le PCC (chef de cellule) et le terrain

 

Deux assistants (secrétariat)

Localisation : Bureau proche du PCC (bureau des permanences)

Rôle : Passer les appels téléphoniques pour alerter tous les membres de la cellule

 

Membres opérationnels sur le terrain

Localisation : Rendez vous à l’Arcade au début de l’alerte

Rôle : Réaliser les missions sur le terrain

Le matériel de la cellule accompagnement

Un cartable a été élaboré pour le responsable terrain afin qu’il ait à sa disposition tout le matériel nécessaire pour gérer les missions de la cellule. Ce cartable contient :

  • un classeur : réduit PCS spécifique à la cellule accompagnement
    • Ce classeur contient notamment les fiches « prêt à remplir » dupliquées en nombre suffisant (fiche pour recenser les personnes accueillies dans le centre, fiche pour établir un bilan des centres ouverts et les personnes qui y sont affectées)
  • des plans de la commune
  • un cahier de bons de commande
  • un trousseau de clefs permettant d’accès à tous les bâtiments appartenant à la commune
  • des stylos (papier, feutres, à bille)
  • du ruban adhésif, large fluo, pour identifier les personnes recensées dans le centre d’accueil
  • des bracelets d’identification pour les enfants de moins de cinq ans (où l’on peut indiquer le nom de l’enfant, celui des parents et un numéro de téléphone)
    • (coût : 120 bracelets jaune fluo pour 21.5 euros soit environ 20 cts le bracelet)
  • des gilets fluo deux marquages (logo de la ville devant et PCS dans le dos)
    • (coût : 60 gilets pour 303 euros soit environ 5 euros le gilet)
  • des brassards enrouleurs marqués (logo de la ville + PCS) (40 cm de long)
    • (coût : 100 brassards pour 340 euros soit 3.4 euros le brassard)

 

Par ailleurs, du plus gros matériel est mis à la disposition de la cellule :

  • Deux grosses lampes torches (pour les centres d’accueil) avec 4 batteries et 2 chargeurs
    • (coût : 350 euros  les deux lampes soit 175 euros la lampe)

 



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |