Accueil >> Actualité >> Articles

La commune du Fontanil travaille sur la mise à jour de son Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

Le 01-02-2010 | Par Marion Hébert - Ingénieur Sécurité Environnement, IRMa | 3106 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
La commune du Fontanil travaille sur la mise à jour de son Plan Communal de Sauvegarde (PCS)

Depuis septembre 2009, la commune du Fontanil travaille sur la mise à jour de son Plan Communal de Sauvegarde (PCS). La synthèse de la première phase de travail, présentée en conseil municipal le mardi 26 janvier 2010, a été l’occasion de valider une organisation de crise ainsi que la mise en place d’un système d’astreinte élus… deux points clés pour assurer la réception et le traitement de l’alerte face à un événement majeur.

La réception de l’alerte, un élément primordial dans une organisation de crise

Crues torrentielles, chutes de blocs, accidents de transport de matières dangereuses, rupture de barrages… Autant d’événements majeurs susceptibles de menacer la commune du Fontanil.

La première phase de mise à jour du PCS a consisté à repréciser les risques sur le territoire :

- feux de forêts,

- vulnérabilités de la zone industrielle,

- travaux de protection des ruisseaux du Lanfrey,…

sont des éléments nouveaux qui ont été intégrés à des cartographies et fiches risques opérationnelles.

En parallèle, un bilan des moyens humains et matériels a été réalisé :

- matériel communal,

- annuaires opérationnels,…

il a même été adressé à chaque commerce et entreprise un questionnaire afin d’obtenir des informations sur leurs moyens et leurs coordonnées d’urgence.

Mais un des points clés à traiter dans le cadre du PCS est celui de la « réception, traitement et diffusion de l’alerte ». C’est pourquoi, la commune a souhaité présenter et valider en conseil municipal :

- Une organisation de crise, où les missions de chaque acteur (élu, personnel communal,…) sont préalablement réparties

- La mise en place d’une « permanence élus » visant à garantir la réactivité de la commune en toute circonstance.

Le régime d’astreinte informelle établi fonctionnera de la manière suivante :

- Seuls les adjoints seront organisés en permanence (soit 6 élus)

- Un planning hebdomadaire sera défini pour un semestre (en fonction des disponibilités et congés des adjoints)

- Un téléphone portable (dont le numéro sera communiqué aux autorités ainsi qu’au personnel communal) sera attribué à l’adjoint de permanence

- Un mémo (contenant les principaux numéros d’urgence, les missions et la localisation des classeurs PCS) sera réalisé

En d’autres termes, une responsabilité assurée par une réponse communale organisée 24h/24h !

En parallèle, des actions importantes pour mobiliser la population …

Pour améliorer la sécurité de la population en cas d’urgence et réagir immédiatement, la municipalité s’est dotée d’un système d’alerte en 2006. Elle a par ailleurs réalisé son DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs) en 2007.

Dans le cadre de la mise en place du PCS, de manière à favoriser davantage la participation citoyenne, le prochain bulletin municipal sera assorti d’un questionnaire permettant :

- D’une part, de recueillir les informations nécessaires pour mieux aider en cas de crise (numéro de téléphone, difficultés d’évacuation,…)

- D’autre part, de recenser l’ensemble des moyens et compétences que chacun peut apporter.

Enfin, ce document propose aux fontanilois de devenir « relais de quartier ».

La commune du Fontanil, qui depuis de nombreuses années agit face aux risques majeurs (travaux de protection, système d’alerte, information de la population,…) est donc aujourd’hui  dans une phase de mobilisation du personnel communal et de la population. Les prochaines réunions de travail, qui associeront ces acteurs, permettront de concrétiser réellement les différentes actions à mener en cas d’événement majeur !

 

En savoir plus :

> Site de la ville du Fontanil
http://www.ville-fontanil.fr/



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |