Accueil >> Actualité >> Articles

La commune de Crémieu (38) poursuit sa démarche PCS par l'information de ses différents agents

| le 29-10-2012 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 2312 vues | Recommander cet article |
La commune de Crémieu (38) poursuit sa démarche PCS par l'information de ses différents agents

La commune de Crémieu (38) poursuit la démarche Plan Communal de Sauvegarde en informant ses agents communaux, vendredi 26 octobre 2012. Le dispositif mis en place et le DICRIM prochainement diffusé ont pu être présentés.

La commune de Crémieu est comprise dans le champ d’application du PPI (Plan Particulier d’Intervention) de la centrale nucléaire du Bugey située dans l’Ain. Crémieu a donc l’obligation d’établir un Plan Communal de Sauvegarde (PCS).

La démarche a été initiée en janvier 2012 lors d’une réunion d’information générale regroupant des acteurs extérieurs (pompiers, gendarmes …), les responsables des établissements scolaires, des élus et des agents.

Un groupe de travail a été créé. Il est composé de deux adjoints, deux conseillers municipaux, la directrice générale des services et le directeur des services techniques. Un élu référent PCS a été défini ainsi qu’un agent référent (le DST).

Les principaux objectifs du groupe de travail sont :

  • La mise en place des PPMS dans les écoles

  • L’élaboration du PPMS hors temps scolaire dans les écoles publiques

  • La rédaction et la diffusion du DICRIM et des affiches réglementaires

  • La mise en place du dispositif PCS

 

Quelques points à retenir :

En ce qui concerne les PPMS

Une réflexion a été menée pour définir un moyen d’alerte des établissements scolaires.

Une ligne téléphonique directe a été identifiée pour qu’elle puisse être dédiée aux établissements scolaires en cas de déclenchement du PCS (les écoles ne doivent pas passer, si possible, par le standard de la mairie qui peut être rapidement saturé).

La rédaction et l’affichage des procédures qui permettent de couper la ventilation dans les bâtiments  des écoles maternelle et élémentaire ainsi qu’au restaurant scolaire.

L’achat de matériels spécifiques au PPMS regroupés dans un meuble dédié pour chacune des écoles publiques et pour la cantine.

 

En ce qui concerne le DICRIM

Une réflexion a été menée pour informer les nouveaux arrivants

 

En ce qui concerne le PCS

L’évacuation de la commune en cas d’accident nucléaire fait l’objet d’une fiche action spécifique. Cette fiche a été élaborée en tenant compte des réflexions menées au niveau national pour organiser ce type d’évacuation, a savoir :

La commune doit identifier un point de regroupement de la population avec un bâtiment « accueil » fermé à proximité. Ce lieu de rassemblement est défini pour les administrés qui ne peuvent pas évacuer par leur propre moyen.

La commune jumelée ou commune d’accueil doit être à plus de 20 Kms de la centrale (à vol d’oiseau) et pas dans la direction des vents dominants.

La commune jumelée doit pouvoir accueillir 20 % de la population et la cellule de crise de la commune évacuée.

En cas d’évacuation pendant le temps scolaire, les établissements scolaires seraient évacués sur la commune d’accueil. C’est un accueil temporaire, le temps que leurs parents viennent les chercher.

La logistique d’une telle évacuation (acheminement des cars) est décidée et organisée par la préfecture.

L’évacuation des établissements de santé sont pris entièrement en charge par l’ARS (Agence Régionale de la Santé).

La commune a pris contact avec la commune jumelée identifiée par la préfecture de l’Isère. Une réflexion commune est en cours pour vérifier la faisabilité de l’accueil.

Un Poste de Commandement Communal de repli a été identifié.

 

Le PCS disposera de supports "papier" organisés dans des classeurs :

  • 1 classeur : Risques et vulnérabilité

  • 2 classeurs : Documents opérationnels

  • 1 classeur réduit spécifique pour la cellule ravitaillement/hébergement

  • 1 classeur pour la main courante

  • 1 classeur pour le suivi des appels téléphoniques au standard mairie

  • 1 classeur réduit spécifique pour la population

  • 1 pochette spécifique « mise en place du poste de commandement communal »

  • 1 pochette ou mallette spécifique pour le responsable du centre d’accueil

 

Une synthèse du PCS a été créée sous la forme d’un dépliant spécial « portefeuille ». Ce document diffusé au maire, aux adjoints et aux chefs de service rassemble les informations suivantes :

  • L’organisation de crise et sigles essentiels

  • Les supports du PCS

  • Les PCC / Affectation des salles

  • Les PCC / Moyens de communication et numéros à connaître

  • Des numéros utiles (bâtiments / établissements sur le territoire communal : établissements scolaires, salle des fêtes …)

  • Un annuaire de crise (acteurs extérieurs)

  • Les missions essentielles et les référents PCS avec leurs coordonnées téléphoniques

 

Afin d’informer les membres du PCS qui regroupent les élus et les agents communaux une réunion d’information a été organisée le vendredi 26 octobre 2012 pour le personnel communal.

Il a été ainsi possible de leur présenter lors d’une séance de 45 minutes, questions comprises, l’organisation de crise, le rôle du PCS et les missions qui pourraient leur être confiées. Une information sur les risques majeurs et la diffusion prochaine du DICRIM a également pu être faite.

 



Commentaires »


adhesion
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |