Accueil >> Actualité >> Articles

Evacuation inondation au collège "le Chamandier" à Gières lors d'un exercice PPMS

| le 16-01-2015 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 3055 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Evacuation inondation au collège
Cellule de crise

Jeudi 15 janvier 2015, le collège "le Chamandier" à Gières (38) a programmé une simulation "inondation de plaine" pour tester l'organisation mise en place dans son PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté).

L'équipe de direction a fixé la date de cette simulation début octobre 2014 lors d'une réunion de travail en présence du Mr Leblanc, chargé de mission risques majeurs et risques routiers au Rectorat de l'Académie de Grenoble et de Mme Cassagne, ingénieur à l'Institut des Risques Majeurs. Une information qui précisait la date et la problématique de l'exercice a été donnée lors du conseil d'administration de fin d'année 2014. Puis, une réunion spécifique a été organisée, au mois de décembre 2014, pour informer les enseignants de l'établissement (rappel des conduites à tenir).

Le déclenchement de l'exercice a eu lieu à 9h05, jeudi 15 janvier 2015. Le chef d'établissement a réparti les missions prévues dans le PPMS en priorité les responsables des circuits d'alerte pour une diffusion rapide de l'information d'évacuation à l'étage du bâtiment. Ensuite la cellule de crise s'est mise en place avec la tenue de la main courante. En 10 minutes tout le personnel, les élèves et le personnes présentes dans l'établissement étaient en sécurité. L'évacuation s'est passée dans le calme. Les classes évacuées ont utilisé les 4 escaliers disponibles, ce qui a permis de très bien répartir le flux d'élèves.

A 9h10, l'électricité a été coupée dans tout le bâtiment.

A 9h15, l'évacuation est terminée. Le chef d’établissement fait un point de situation avec l’ensemble des adultes disponibles. Les missions sont réparties : responsable des élèves arrivés après l’alerte, recensement des personnes présentes, gestion des secteurs de mise en sûreté.

A 9h45, le principal lève l’exercice. Une réflexion a été nécessaire afin d’assurer une fin d’exercice dans le calme et en sécurité. Dans un premier temps, les classes évacuées retournent dans leur salle, puis toutes les classes sortent en récréation.

Lors de l’exercice, ont été recensés 505 élèves encadrés par 27 enseignants dans les salles de mise en sûreté et 24 adultes (agents, surveillants, personnes extérieures, enseignants sans élèves à charge au moment de l’alerte, infirmière, personnel administratif). Soit un total de 556 personnes présentes dans l’établissement.

Points à retenir :

  • L'évacuation a été rapide et s'est déroulée dans le calme.
  • Il y a eu une très bonne participation du personnel.
  • L’exercice a perturbé une seule heure de cours.
  • La coupur dl’électricité a permis de mettre en évidence :
    • L’alarme incendie en dérangement sonne constamment dans les bureaux de l’administration.
    • Au bout de quelques minutes, les téléphones fixes de l’établissement ne fonctionnent plus.
    • Les volets électriques des salles de classe ne peuvent pas être remontés. Certaines salles de classe étaient dans le noir.
    • Il n’y a plus de lumière dans les toilettes de l’étage.
  •  Il faut laisser deux personnes sur place dans chaque secteur de mise en sûreté pour faire le relai entre le secteur et la cellule de crise.
  • Une fois que la cellule de crise est opérationnelle, les responsables de l’établissement (principal, principal adjoint, CPE) doivent passer dans les secteurs pour donner une information et rappeler les consignes aux élèves et aux enseignants. Il est impératif de demander aux élèves de s’installer et de quitter leur veste.
  • La CPE doit rester à la cellule de crise et ne pas être, si possible, responsable d’un secteur de mise en sûreté.

 

Pour améliorer l’opérationnalité du PPMS : 

  • Préparer une fiche à distribuer pour faire l’appel et ainsi avoir un bilan global en termes d’effectif et nominatif.
  • Mettre à disposition une manivelle/une tringle pour pouvoir gérer manuellement les volets dans chaque classe à l’étage.
  • Acheter des lampes de poche à manivelle pour disposer d’une lumière dans les toilettes à l’étage.



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2018 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |