Accueil >> Actualité >> Articles

La campagne régionale en Rhône-Alpes « Les élus face à la crise » se poursuit en 2015 en débutant par la LOIRE

| le 09-02-2015 | par François Giannoccaro - Directeur de l'IRMa | 3059 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
La campagne régionale en Rhône-Alpes « Les élus face à la crise »  se poursuit en 2015 en débutant par la LOIRE

Après les 14 sessions d'information décentralisées proposées en Rhône-Alpes en 2014 qui ont réuni près de 1000 élus sur le thème « le maire face à la crise », la campagne d’information de l’IRMa se poursuit dans la Loire où la première session 2015 dans l’arrondissement de Saint-Etienne a réuni une cinquantaine de participants.

 

Les prochaines sessions "le maire face à la crise" à destination des responsables et décideurs locaux de la Loire se tiendront :

- Jeudi 2 avril 2015 de 17h à 19h à la sous-préfecture de Montbrison
- Jeudi 16 avril 2015 de 18h à 20h à la sous-préfecture de Roanne

 

C’est en partenariat avec la Préfecture de la Loire et la Fédération départementale des maires que la première des trois sessions d’information des élus de la Loire sur le thème « le maire face à la crise » s’est tenue le 5 février dernier en Préfecture avec le concours de notre Institut soutenue pour ces opérations de sensibilisation des responsables et décideurs locaux par le Conseil régional Rhône-Alpes et l’Etat (DREAL Rhône-Alpes).

Après les propos introductifs de Stéphane HEYRAUD, Maire de Bourg-Argental, Secrétaire Général de la Fédération des maires de la Loire et Patrick VIEILLESCAZES, Sous-Préfet, Directeur de cabinet de la Préfète de la Loire, une cinquantaine de participants représentant les communes de l’arrondissement de Saint-Etienne ont pu échanger à cette occasion sur les problématiques de la gestion locale des situations de crise en cas d’évènement majeur et les pistes à opérer pour optimiser l’efficacité des dispositifs de mise en vigilance et d’alerte des populations (présentation par François DELORME de Saint-Etienne Métropole du dispositif d'alerte aux crues SAPHYRAS - Lire ci-contre).

 

Préparer sa capacité de réaction au niveau local

Au cours de la session, les intervenants (cf. le programme dans le lien ci-dessous) ont mis en exergue la nécessité pour les élus de se préparer à faire face à la crise ; la mise en œuvre des premières mesures d’urgence en cas d’évènement de sécurité civile exigeant de leur part une anticipation et une coordination dépassant les frontières du fonctionnement habituel des services communaux.

Pour faire face aux risques majeurs ou à d’autres situations exceptionnelles, l’IRMa a rappelé, tout en attirant l'attention sur le document édité en 2014 par la SMACL Assurances "PCS, garantir son caractère opérationnel (cf. lien ci-dessous)" inclus dans le dossier du participant, la responsabilité du maire de se doter d'un plan communal de sauvegarde (PCS) et d’en maintenir son caractère opérationnel sur la durée du mandat. Le PCS permet en effet à la commune d'optimiser sa capacité de réaction face à un évènement de sécurité civile. Il organise la réponse de proximité en prenant en compte l’information (dont l’information préventive des populations), l’alerte et le soutien aux populations ainsi que l'appui aux services de secours jusqu’au retour à la normale. Le PCS est le maillon local de la sécurité civile qui permet aux élus de faire face à la crise.

 

Le Plan Communal de Sauvegarde n’est pas qu’un document à poser sur une étagère 

La mise en place du PCS et son maintien opérationnel nécessitent l’engagement d’une démarche de participation et de responsabilisation à tous les niveaux : élus, personnel communal, acteurs locaux, citoyens comme l'a souligné lors de son témoignage Claude LIOGIER,  Adjoint au maire de Saint-Etienne en charge notamment de la sécurité civile. L’adhésion du maire à la démarche est donc bien capitale. L’objectif au niveau local est de promouvoir une véritable culture de la sécurité civile. Dans ce sens, des exercices communaux de sécurité civile pouvant impliquer également les habitants sont l’occasion de tester régulièrement les dispositifs mis en place.

Ayant vécu les inondations du Gier de 2003 et 2008 (découvrir ci-dessous l'entretien filmé de Jean-Claude CHARVIN sur l'évennement de novembre 2008) ainsi que sa dernière crue du 4 novembre 2014, Jean-Claude CHARVIN, Maire de Rive de Gier, faisant part de son expérience a insisté sur l’information et la communication de crise auprès des habitants ; et de rappeler le rôle des réseaux sociaux et de l’internet qui peuvent représenter une opportunité dont les communes doivent se saisir pour communiquer auprès des habitants en temps réel.

 

En savoir plus :

> A propos du système SAPHYRAS de Saint-Etienne Métropole
http://www.irma-grenoble.com/PDF/risques_infos/N33/33article11.pdf

> Entretien filmé avec Jean-Claude CHARVIN - Ca n'arrive pas qu'aux autres - Chap. 3 : La surprise - Crue du Gier - 1er et 2 novembre 2008
http://www.risques.tv/ca-narrive-pas-quaux-autres/la_surprise.php

> Découvrir le guide de la SMACL Assurances "Plan communal de sauvegarde, garantir son caractère opérationnel" - Juin 2014
http://www.irma-grenoble.com/PDF/05documentation/brochure/Guide_PCS_SMACL_IRMa.pdf


Télécharger :

> Découvrir le programme fonctionnel
http://www.irma-grenoble.com/PDF/actualite/articles/programme_2.pdf

> Consulter la présentation de l'IRMa
http://www.irma-grenoble.com/PDF/actualite/articles/LOIRE_2015_V1.pdf



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |