Accueil >> Actualité >> Articles

La MIIAM : une mission interrégionale pour prévenir le risque inondation dans l’Arc méditerranéen

Le 05-01-2022 | Par Ghislaine Verrhiest-Leblanc - Chargée de mission Interrégionale Inondation Arc Méditerranéen | 3467 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
La MIIAM : une mission interrégionale pour prévenir le risque inondation dans l’Arc méditerranéen
Inondation à Roquebillière le 2 octobre 2020 © IRMa / Sébastien Gominet

À la suite des inondations de 2015 dans les Alpes-Maritimes, véritable électrochoc au niveau zonal du fait de la vingtaine de victimes à déplorer, le Préfet de zone sud a décidé en 2017 la mise en place d’une coordination interrégionale de la prévention des risques d’inondation afin de contribuer à une cohérence des politiques menées et de favoriser le partage d’expériences à cette échelle. Cette coordination a pris la forme d’une mission zonale « inondation » dédiée, première du genre au niveau national et expérimentale pour 5 ans.

Comment et dans quel but a été créée la MIIAM (Mission interrégionale Inondation arc méditerranéen) ?

La MIIAM vise à la coordination interrégionale de la prévention des risques d’inondation. Elle a été rattachée à la direction de la DREAL de zone de défense (également DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur) et travaille en lien étroit avec l’État major interministériel de zone de défense et de sécurité sud (EMIZ sud). Elle est suivie par la Direction générale de la prévention (DGPR) des risques du ministère de la Transition écologique (MTE) et par la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur.


Ghislaine Verrhiest-Leblanc, chargée de mission Inondation arc méditerranéen, DREAL PACA

Cette mission, qui m'a été confiée, œuvre depuis plus de 4 ans sur les 23 départements du sud de la France (21 départements de la zone de défense et de sécurité sud auxquels s’ajoutent l’Ardèche et la Drôme). Après démonstration de l’utilité d’une telle mission par l’action et la production de divers livrables utiles à la communauté, une première stratégie zonale pour la prévention des risques d’inondation a été approuvée par le Préfet de zone en juillet 2019 pour 3 ans. Cette stratégie vient d’être mise à jour pour la période 2022-2024. Les principales évolutions depuis la première feuille de route visent notamment à renforcer les actions en matière d’anticipation des effets du changement climatique, de réduction de la vulnérabilité des territoires et gestion de la post-catastrophe.

Coordonner la prévention des risques d’inondation pour contribuer à une cohérence des politiques menées et favoriser le partage d’expériences à l’échelle intercommunale

Quelles sont ses missions principales ? et quelles formes prennent-elles ?

Cette mission interrégionale « Inondation Arc Méditerranéen » (MIIAM), a pour ambition de renforcer la performance des dispositifs de prévention des risques d’inondation et de contribuer à une cohérence zonale dans la mise en œuvre opérationnelle sur l’ensemble de l’arc méditerranéen. Développer, partager et tirer des enseignements d’actions concrètes, efficaces, innovantes, multipartenariales et interministérielles sont les principes de fonctionnement de cette mission.

Le retour d’expérience de la MIIAM, depuis sa création, confirme l’intérêt de rapprocher les acteurs de la sécurité civile et de la prévention des risques qu’il s’agisse d’institutionnels ou de représentants de la société civile pour réfléchir et co-construire des ressources. L’un des points essentiels reste l’ancrage terrain des productions.    

Conformément à la stratégie zonale « inondation », les actions de la MIIAM porte sur les cinq axes transverses suivants :

   • Axe I - Renforcer l'information préventive et développer la culture du risque ;
   • Axe II - Développer le partage d’expérience et la montée en compétences des acteurs;
   • Axe III - Aider au développement de l’anticipation locale des crises et en tirer des enseignements pour l’avenir ;
   • Axe IV - Favoriser l’innovation et l’expérimentation de nouveaux outils et démarches pour améliorer la performance de la prévention des risques ;
   • Axe V - Assurer une expertise, un accompagnement et un appui technique thématique auprès des acteurs du territoire pour mieux appréhender les risques d’inondation.

Pouvez-vous citer 3 exemples d’actions de prévention de terrain, à destination de différents publics ?

Oui, parmi les actions qui touchent différents publics cibles, je citerais les suivantes : 

Le livret ludo-éducatif cycle 3 pour le milieu scolaire

Livret cycle 3 © MIIAM

En effet, sensibiliser le milieu scolaire participe à la réduction de la vulnérabilité du territoire, par des enfants mieux informés et préparés en cas d'inondation. De plus, les enfants sont des vecteurs d’information pour leur entourage qui est donc indirectement sensibilisé. Afin de développer la conscience du risque, un kit pédagogique de sensibilisation au risque inondation à destination des élèves de cycle 3 de 23 départements de la zone d’action de la mission interrégionale « Inondation Arc Méditerranéen » (MIIAM) a vu le jour avec un livret ludo-éducatif de 16 pages pour les élèves, et un manuel d’approfondissement à destination des enseignants. Ainsi, ce sont plus de 6 200 établissements, présents sur le périmètre de la MIIAM, qui peuvent bénéficier de cette action.

Sensibiliser le milieu scolaire : des enfants mieux informés et préparés en cas d'inondation, et un entourage indirectement sensibilisé

Le kit pédagogique doit progressivement permettre aux élèves de :

• Développer la connaissance et la conscience du risque d’inondation à l’échelle des 23 départements de l’Arc méditerranéen ;
• D’améliorer la connaissance sur le fonctionnement du territoire, des cours d’eau et du cycle de l’eau ;
• De comprendre l’ensemble des mécanismes mis en jeu lors d’une inondation en milieu méditerranéen (débordement de cours d’eau, ruissellement, submersion marine, etc.) ;
• De prendre conscience des conséquences d’une inondation ;
• D’appréhender la gestion du risque inondation à l’échelle du particulier, de l’école et de la commune (acteurs, rôles de chacun, plans et actions existants) ;
• D’adopter des comportements responsables en cas de manifestation de l’aléa ;
• D’apprendre à vivre avec le risque d’inondation.

En savoir plus : http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/livret-ludo-educatif-pour-le-cycle-3-r2583.html

 

Le recueil de bonnes pratiques "risques d’inondation et tourisme"

Recueil de bonnes pratiques "inondation et ourisme" © MIIAM

L’ Arc méditerranéen est une région très touristique avec une capacité d’hébergement touristique regroupant plus d’un tiers de la capacité totale de la France (36%) avec près de 7 millions de lits.

Face aux inondations rapides, les touristes sont une population particulièrement vulnérable en raison de la difficulté de les informer sur les risques et de les alerter en cas d’évènement. Ils voyagent souvent dans un environnement qui leur est inconnu et se heurtent à la barrière de la langue, pour certains. De plus, les inondations peuvent avoir un impact conséquent sur le patrimoine, les structures d’hébergements et les infrastructures touristiques. Il est donc essentiel que les acteurs touristiques soient préparés.

Face aux inondations rapides, les touristes sont une population particulièrement vulnérable, des acteurs du tourisme partagent leurs bonnes pratiques

Partant de ce constat, la mission interrégionale « Inondation Arc Méditerranéen » (MIIAM) a entrepris la réalisation, avec l’appui du Cyprès, d’un recueil de bonnes pratiques relatif à la prévention des risques d’inondation dans le secteur du tourisme de l’Arc méditerranéen.

Au travers de fiches, des exemples de bonnes pratiques mises en œuvre par les acteurs du tourisme sont valorisées et partagées. 3 axes principaux sont abordés :

- L’information préventive des touristes,
- La mise en place de mesures de réduction de la vulnérabilité sur les sites accueillant des touristes,
- La préparation des acteurs touristiques à la gestion d’une inondation.

Enfin, treize recommandations visant à améliorer la prévention des risques d’inondation sont formulées à destination des acteurs du tourisme.

En savoir plus : http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/recueil-de-bonnes-pratiques-risques-d-inondation-r2779.html

L'exercice de crise "inondation" 2021 d’armement de cellules de crise communales

Exercice de crise inondation 2021 © MIIAM

À l’occasion de la Journée internationale de réduction des catastrophes naturelles, et sous l’impulsion de la MIIAM, le 13 octobre 2021, 8 départements : Alpes-Maritimes, Ariège, Haute Garonne, Gers, Hérault, Lot, Pyrénées Orientales, Vaucluse et le service « Risques Majeurs » de Aix-Marseille Provence Métropole se sont inscrits à un « exercice flash » permettant de tester la mobilisation des personnels et l'activation de la cellule communale de commandement du Plan communal de sauvegarde (PCS).

Un « exercice flash » pour tester la mobilisation des acteurs et son PCS

Météo France a élaboré un bulletin qui a été le point de départ de l’exercice. Il fallait que chacun des départements joueurs puisse être concerné par une vigilance orange « crédible ».

Résultats : Plus de 95% des communes ont déclaré avoir facilement compris le bulletin météo. Sur les 417 communes contactées par les préfectures ou la Métropole, 258 ont effectivement pris part à l’exercice. Plus de 2/3 des communes gèrent la crise avec moins de 10 personnes. Les cellules de crise communales sont très réactives : plus de 3/4 des communes ont un PCC armé en moins de 30 minutes. Néanmoins, 43% des communes demandent des accompagnements : Il sera indispensable au niveau départemental de reprendre contact avec les communes concernées afin d’envisager la conduite d’actions mutualisées ou individuelles.

Voir les enseignements tirés de cet exercice sur : http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/exercice-inondation-d-armement-de-cellules-de-r2782.html

Cela fait 4 ans, cette année que la MIIAM existe. Quel bilan tirez-vous de cette mission ?

Depuis sa création, de nombreuses actions ont été menées par la MIIAM en lien avec les territoires et les acteurs en présence (services de l’État, collectivités, services de secours, associations…). Les bilans annuels des actions réalisées et le panorama des activités sur la période 2017-2021 sont disponibles sur la page dédiée du site internet de la DREAL PACA à l’adresse suivante : http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/mission-interregionale-r2229.html

Les retours d’enquêtes menés auprès des bénéficiaires confirment la pertinence de la stratégie zonale « inondation » et de l’action menée depuis quatre ans par la MIIAM. Ils ont permis d’identifier les tendances suivantes :

      1. la MIIAM et ses actions sont connues et jugées utiles ;
      2. les efforts en matière de partage et de relais des productions vers les territoires doivent se poursuivre pour mieux faire connaître les actions de la MIIAM mais aussi valoriser les bonnes pratiques territoriales ;
      3. les attentes des territoires envers la MIIAM sont fortes.

Par ailleurs, nombre de territoires et d’acteurs se sont appropriés les productions de la MIIAM et les ont relayées en demandant parfois l’apposition de leur logo sur les livrables.

Les propositions de partenariats pour conduire des actions innovantes se font également de plus en plus nombreuses et témoignent du fait que les acteurs se saisissent de la MIIAM pour les accompagner.

Dans le domaine du développement de la culture du risque, la MIIAM a développé de nombreux outils et continue d’innover pour la sensibilisation du grand public et des décideurs. (Voir les productions)

L’expérience acquise témoigne de l’intérêt de veiller aux principes suivants pour les actions menées :  

- Croiser les regards en mobilisant des disciplines et des compétences variées,
- Associer la cible à l’élaboration des outils la concernant,
- Expérimenter et veiller à un ancrage terrain pour un réalisme et une efficacité assurés,
- S’appuyer sur la valeur de l’exemple et de l’identification à ses pairs,
- Apprendre du passé et des témoignages pour mieux préparer l’avenir,
- Favoriser l’implication citoyenne,
- Mobiliser le jeune public - un relai précieux et les adultes de demain,
- Favoriser une communication positive, 
- Mobiliser les vecteurs du quotidien pour diffuser l’information,
- Simuler l’expérience vécue de l'inondation à l’aide des simulateurs « portière de voiture » et « porte garage »,
- Développer la mobilisation de solutions innovantes et de nouvelles technologies,
- Analyser la performance des actions menées,
- Partager et mutualiser pour plus d’efficacité.

Quelles perspectives avez-vous pour le futur de cette mission ?

Les principes de cette mission et ses modalités de travail ont montré leur intérêt et leur efficacité. Faut-il maintenir cette mission en l’état, la développer plus avant, la déployer sur d’autres territoires et d’autres risques, s’en inspirer pour un projet d’échelle nationale ?
Il est difficile à ce stade de donner une réponse. Les travaux menés par la MIIAM ont été mis en exergue dans le rapport de la mission piloté par Fred Courant et publié en juillet 2021 sur la transparence, l'information et la participation de tous à la gestion des risques majeurs, technologiques ou naturels. Par la suite, le Plan national d’actions « Tous résilients face aux risques » publié en octobre 2021 par le ministère de la Transition écologique a évoqué la possibilité de s’appuyer sur les retours d’expérience des actions déjà menées par la MIIAM dans le cadre d’une structure nationale pérenne en charge de promouvoir la culture de la résilience en France. Le champ des possibles est donc ouvert...

 

// Cet article fait partie de la version extensive du Risque Infos n°43 sur le Web (le lire en PDF), il poursuit le dossier spécial sur l'information préventive de la revue papier que vous pouvez lire ici :

En savoir plus :

> Panorama des actions menées et des livrables produits dans le cadre de la MIIAM de juillet 2017 à septembre 2021
http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/au_fil_de_la_mission_interregionale_-_inondation_arc_mediterraneen_-_miiam_v10_2_.pdf

> Inondations arc méditerranéen
http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/inondations-arc-mediterraneen-r2225.html

> Stratégie zonale "Inondation Arc Méditerranéen" 2022-2024
http://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/mission-interregionale-r2229.html



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |