Accueil >> Actualité >> Articles

Séisme au Népal : l’un des plus meurtriers depuis 80 ans (Maj 04/05/2015)

| le 27-04-2015 | par Nelly Mioni - Documentaliste, IRMa | 3738 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Séisme au Népal : l’un des plus meurtriers depuis 80 ans (Maj 04/05/2015)
Crédit photo : Marc Givry - Architecte - Séisme de l'Aquila, Italie (2009)

Un puissant séisme de magnitude 7,8 a frappé la vallée de Katmandou au Népal samedi 25 avril au matin et a été ressenti jusque dans le nord de l'Inde et le Bangladesh. Le bilan humain ne cesse de s'alourdir. Habitations et monuments historiques se sont effondrés comme des châteaux de cartes… Dans l’Himalaya, les secousses ont déclenché des avalanches qui ont affecté le camp de base de l'Everest.

[Synthèse de presse]

** 04/05/2015 **

Le bilan provisoire du tremblement de terre établi par les autorités népalaises s’élève lundi matin à 7 040 morts et 14 120 blessés.
Trois Français sont décédés et sept sont toujours présumés disparus. Nous restons sans nouvelles de 42 de nos compatriotes.

« Il reste des villages que nous n'avons pas encore pu atteindre, mais où nous savons que toutes les maisons ont été détruites » précise le ministre des finances népalais.  C'est le cas de Langtang, situé à une soixantaine de kilomètres de Katmandou et sur l’un des itinéraires de trekking les plus fréquentés du pays. Le village a été entièrement dévasté par une avalanche.

 

** 30/04/2015 **

Laurent Fabius a accueilli à l’aéroport Roissy Charles-De Gaulle ce jeudi 30 avril, les premiers rescapés de retour du Népal : 206 personnes, dont 12 enfants et 26 blessés. Quasiment tous sont Français, à l'exception d'une quinzaine de ressortissants allemands, suisses, italiens, portugais ou encore turcs. Il est fait état d'un troisième Français tué dans une avalanche. Les autorités françaises sont sans nouvelles de plus de 200 personnes.

Les équipes de secours doivent travailler actuellement sous une pluie battante dans les décombres. Cinq jours après le séisme, il n'y a plus beaucoup d'espoir de trouver des survivants dans les décombres, même si un adolescent de 15 ans vient d’être découvert.

Dans les Hautes-Alpes, la solidarité s’organise : Spécialiste du secours d’urgence et guide de haute montagne à Névache, Jean-Michel Ravary vient de partir au Népal, accompagné de 2 guides, pour mettre son expérience au service des victimes du séisme. 
Action d’urgence internationale va apporter 1 tonne de matériel de recherche : des pelles, des pioches, du matériel de détection dans les décombres, des cordes, du matériel médical… [Dauphiné Libéré - Edition Hautes-Alpes - 30/042015]

La municipalité de Grenoble va débloquer un fonds d'aide d'urgence pour venir en aide aux populations sinistrées au Népal. La majorité proposera lors du prochain Conseil municipal du 26 mai de débloquer une aide de 10.000 €.

 

** 29/04/2015 **

 4 jours après le séisme, le bilan s’alourdit et pourrait atteindre les 10 000 morts, tandis que 560 Français sont toujours portés disparus.

Dans les décombres, la population népalaise, traumatisée, attend sous des tentes de fortune les secouristes qui affluent du monde entier. Et dans les zones les plus reculées, des villageois affamés accourent vers les hélicoptères d’aide humanitaire. Depuis le drame, le sol n’a cessé de trembler… laissant des dizaines de milliers de sinistrés sans abris effrayés et épuisés. [Le Dauphiné Libéré]

Des villages sont quasiment rayés de la carte.

La Région Rhône-Alpes a annoncé être prête à débloquer jusqu’à 80 000 euros en faveur des victimes du séisme au Népal. Cette somme doit en priorité servir à financer les opérations menées par les ONG basées en Rhône-Alpes, dont le GIS 74 (Groupe d'Interventions et de Secours 74). « L’émotion du monde de la haute montagne est particulièrement forte » a souligné Jean-Jack Queyranne. Par leur mobilisation immédiate, de nombreuses organisations rhônalpines attestent d’un bel élan de solidarité. » [Dauphiné Libéré du 29/04/2015]

 

** 28/04/2015 **

Laurent Fabius (Ministre des Affaires étrangères et du Développement international) a annoncé le décès de 2 Français dans un éboulement et nous sommes sans nouvelles de 676 ressortissants Français « notamment en raison des difficultés de communication ». 1 400 Français ont été localisés. [Le Monde]
Aujourd’hui, le bilan est de 4 310 morts et près de 8 000 blessés. L’ONU estime que huit millions de Népalais sont affectés par le tremblement de terre. Les habitants de Katmandou fuient la capitale par crainte des répliques et de la situation sanitaire. Les hôpitaux sont débordés et les secours peinent à rejoindre les régions les plus isolées. La congestion de l'unique aéroport international rend difficile l'arrivée des équipes et du matériel humanitaires internationaux.

Par ailleurs,  plusieurs édifices gravés au patrimoine mondial de l'Unesco sont gravement endommagés.

« L’organisation des secours sur l’Everest suscite la polémique » : en effet, alors que des milliers de Népalais espèrent d’hypothétiques secours dans les villages d’altitude sinistrés par les avalanches et coulées de boue, les opérateurs d’expéditions payent des compagnies d’hélicoptères privées pour secourir les alpinistes piégés sur le Toit du monde… [Le Monde]

 

** 27/04/2015 **

Un séisme de magnitude 7,8 a frappé la vallée de Katmandou au Népal samedi matin et a été ressenti jusque dans le nord de l'Inde et le Bangladesh. Pour l’heure, au moins 5 000 personnes ont été tuées, plus de 7 500 blessées (au 28/04/2015), et les dégâts sont très importants, dans un pays où les normes architecturales sont quasi inexistantes.

Le séisme a aussi provoqué des avalanches massives sur les pentes de l'Everest, causant la mort d'au moins 18 personnes. De nombreuses répliques ralentissent les opérations de sauvetage et font craindre un bilan encore plus élevé.

  • La capitale Katmandou gravement touchée

Selon les autorités népalaises, d'importants dégâts matériels ont été signalés dans la vallée de Katmandou, où vivent 2,5 millions de personnes. Des immeubles, souvent mal construits, se sont effondrés en quelques secondes. Les monuments au centre de Katmandou Darbar Square, classés au patrimoine mondial de l'Unesco, ont été réduits en ruine par la puissance du séisme. La tour Bhimsen, encore connue sous le nom de Dharahara, (qui mesure 50 mètres de haut et était l'un des monuments majeurs du patrimoine de Katmandou),  construite au XIXe siècle, s'est également effondrée.

 

  • Des dégâts importants dans d'autres villes

Pratiquement tout le pays est touché. Dans le nord de l'Inde, plus d'une trentaine de personnes ont été tuées et plusieurs centaines blessées. Des victimes ont également été recensées au Tibet et au Bangladesh.

 

  • Des avalanches font au moins 18 morts sur l'Everest

Le tremblement de terre a provoqué plusieurs avalanches sur le mont Everest. Deux campements auraient été recouverts et au moins 18 personnes ont été tuées. Les autorités estiment qu'environ un millier de personnes, dont environ 400 étrangers, se trouvaient sur les pentes de l'Everest au moment de la catastrophe.

L'avalanche de l'Everest filmée par un rescapé [Le Dauphiné Libéré]

 

  • La météo complique les secours

Sur le mont Everest, en raison de la neige qui tombe en abondance, les victimes et les rescapés n’ont pas pu être hélitreuillées samedi.
En plaine, les secours sont contrariés par de fortes pluies qui provoquent des glissements de terrain, ce qui complique l’évacuation des victimes du séisme. De nombreuses routes sont coupées isolant des villages. Facteur aggravant, le froid peu habituel en cette période de l’année.

 

  • Comment localiser ses proches ?

- Le Quai d'Orsay a mis en place spécialement une cellule de crise et un numéro d'information : 01.43.17.56.46.

- Avec le système de recherche Google par SMS « Google Person Finder » : Il faut taper "search <[nom de la personne]>" et l'envoyer au +91-97 73 30 00 00" depuis le Népal ou l'Inde. Depuis les Etats-Unis, il faut taper : "search <[nom de la personne]>" et l'envoyer au +1 650-800-3978

- Avec une application Facebook dédiée aux catastrophes. Baptisée « Safety check » : elle permet de prévenir ses proches et amis qu'on est "en sécurité" ou qu'on "ne se trouve pas dans la zone affectée" par le sinistre.

 

  • L’aide en Rhône-Alpes

Chamonix et ses guides se sont aussitôt mobilisés : la mairie a d'emblée débloqué 20.000 euros pour venir en aide au Népal, confiant cette somme à une association avec laquelle les Chamoniards ont l'habitude de travailler. Le Syndicat National des Guides a, lui, décidé de mobiliser 5.000 euros pour l'occasion. Une réunion était prévue, ce lundi 27 avril au matin, pour savoir comment aider plus encore.

Basée à Grenoble, l'association SOS Attitude a envoyé deux "émissaires" au Népal pour connaître les besoins des populations sinistrées après le séisme. Lors de grandes catastrophes, l’association propose des abris d'urgence (tentes robustes adaptées aux conditions climatiques) afin d'assurer le maintien et la sécurité de la cellule familiale.

 

  • Le Népal, une zone à risques

Dans le passé, des tremblements de terre dévastateurs s’y sont déjà produits, comme en 1934 dans la région de Katmandou. Mais le séisme le plus violent remonte à 1334. Selon Jérôme Vergne, Sismologue, à l’ École et observatoire des sciences de la Terre : « Nous nous attendions donc à un événement très important. Et il y en aura d’autres, d’une magnitude supérieure à 8. » Mais, il sera difficile de le prévoir…

 

Sources : Le Monde, France 3 Régions, Le Dauphiné Libéré, FranceTV info, L'Express, Les Echos, Sott-net...

Pour suivre le fil de l’actualité :

Dossier spécial du Monde : http://www.lemonde.fr/seisme-au-nepal/

Dossier spécial France 3 : http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/seisme

Fil Twitter #NepalQuake

Carte de déploiement du séisme avec le soutien de VISOV : http://umap.openstreetmap.fr/fr/map/nepal-earthquake-damage_37698#14/27.7041/85.3110

En savoir plus :

> Le point de la situation au jour le jour avec France Diplomatie
http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/nepal/la-france-et-le-nepal/evenements-4190/article/nepal-tremblement-de-terre-point

> "Le séisme de Katmandou décrypté" par le géologue Jérôme van der Woerd (Cnrs)
https://lejournal.cnrs.fr/articles/le-seisme-de-katmandou-decrypte

> Dossier scientifique du CEA
http://www-dase.cea.fr/actu/dossiers_scientifiques/2015-05-12/index.html

> Le risque sismique en Rhône-Alpes (Dossier thématique IRMa - Mai 2011)
http://www.irma-grenoble.com/05documentation/04dossiers_numero.php?id_DT=5



Commentaires »


L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |