Accueil >> Actualité >> Articles

Association RESILIANCES, réseau national d’entreprises face aux risques majeurs

Le 20-04-2020 | Par Sandra Decelle - Lamothe - Expert en prévention des risques majeurs et résilience des territoires - Présidente de l'Agence EDEL et de l'association Résiliances | 2011 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Association RESILIANCES, réseau national d’entreprises face aux risques majeurs
Logo de l'association Résiliances © Résiliances

L’association RESILIANCES vise à concilier activités économiques et risques majeurs. Par ses actions de sensibilisation et de formation, elle favorise la prise en compte des risques dans les politiques de sécurité des entreprises exposées. L’association constitue également un réseau de professionnels qui investissent et innovent dans le domaine de la prévention des risques majeurs.


La raison d’être de l’association

Missions de l'asso RésiliancesSchéma des différentes missions de Résiliances dans l'accompagnement à la prévention des risques majeurs des activités économiques  © Résiliances

 

En France et dans le monde, des entreprises, groupes d’entreprises, bureaux d’études, chercheurs, s’engagent dans la prévention des risques majeurs (naturels, technologiques, sanitaires, etc.). Ces parties prenantes sont porteuses de solutions et d’expertises sur le sujet. Actrices de la résilience, elles ressentent le besoin d’échanger sur leurs pratiques.

D’autres activités économiques, exposées, manquent d’information, d’accompagnement et de moyens pour faire face aux crises éventuelles et continuer à se développer. Elles ont besoin d’un relais de résilience.

Enfin, les collectivités territoriales souhaitent de plus en plus intégrer les risques dans leurs stratégies de développement économique. Elles trouvent une ressource dans l’association.

 

RESILIANCES avec un « A » !

Le nom de l’association a été choisi en conscience. Il vient du mot « résilience » qui évoque la ténacité, la capacité de
rebond (d’où le ressort dans le logo !) et le processus de transformation après un choc. Selon Serge Tisseron, le processus de résilience est caractéristique du vivant. En l’écrivant avec un « a », il se rapproche de «reliance » (état de toutes choses qui sont connectées, reliées entre elles), «survivance » et permet de souligner qu’il s’agit d’un travail jamais terminé. Avec un « s », l’association témoigne que la résilience se fait collectivement et concerne de multiples aléas !


L’association a été créée par Sandra Decelle-Lamothe (présidente) et Laetitia Flye Sainte-Marie (secrétaire) en 2017, rejointes par Claude Ménard (trésorier).

AGIR

L’association RESILIANCES incite les entreprises exposées à prendre des mesures de protection, de réduction de la vulnérabilité et aussi à faire évoluer leur organisation en fonction des aléas redoutés. Pour cela, elle mène principalement des actions d’information préventive et d’accompagnement des acteurs économiques dans leur démarche de résilience. En tant que de besoin, l’association RESILIANCES représente les entreprises dans les Commissions de Suivi de Site (CSS).

Elle joue également un rôle de pivot et d’intermédiation entre les parties prenantes de la gestion des risques : entreprises, Etat, collectivités territoriales.

L’association valorise les bonnes pratiques et les solutions innovantes au moyen de son site internet : www.association-resiliances.org. L’association montre que des compétences et savoir-faire français existent, basés sur des acquis en sciences humaines, sur le plan techniques et sur de fortes expériences professionnelles. Elle entend encourager d’autres entreprises à agir et soutenir celles qui s’engagent dans une démarche de résilience par leurs investissements financiers, leurs actions concrètes et leurs réflexions en matière de recherche et développement.


Un expert en ingénierie du feu (Maikel Lopez, EFECTIS, au fond à gauche) et un expert en hygiène et sécurité (Ronan Perdereau, EXPERALIS, devant à gauche) sont intervenus le 15 mars 2019 à Salaise-sur-Sanne auprès d'un groupe de salariés et chefs d'entreprises  © S. Decelle-Lamothe


INTERAGIR

Les adhérents

L’association RESILIANCES compte à ce jour une vingtaine d’adhérents répartis dans différentes régions (dont 50 % sont des entreprises exposées). Parmi eux figurent des leaders de l’expertise en matière de prévention des risques, reconnus au niveau national (tels que Efectis, Cedralis, Esthi, Cereg) ou à l’échelle régionale (Experalis en matière d’hygiène et sécurité). L’association vise à promouvoir la recherche sur le plan technique et les innovations, raison pour laquelle elle a accueilli Amalgame (concepteur de châssis résistant à la surpression) ou encore Seanaps advanced (totem urbain d’information préventive). Elle s’appuie également sur l’expertise de Gécèle Architecture qui intervient notamment dans le domaine de la prévention des inondations. D’autres adhérents sont des entreprises exposées, situées notamment en Isère (La Halle au Sommeil, Arcada, AD Loc, etc.), des sociétés gestionnaires de foncier (Praxidice du groupe Casino) ou des territoires économiques (mairie de Salaise-sur-Sanne).

Des partenariats

L’association RESILIANCES noue des partenariats avec des acteurs pertinents au regard de ses statuts. Le projet de création de l’association a ainsi été soutenu dès sa création par le Ministère de l’Ecologie. D’autres partenariats existent, sur un plan technique. A ce jour, le GIE OSIRIS (plateforme chimique de Roussillon-Salaise) est partenaire de l’association.

L’association adhère également à d’autres réseaux, tels qu’un Think Tank sur la sécurité globale des territoires.

ETRE SOLIDAIRE

Comprenant parfaitement le besoin des entreprises sinistrées d’être soutenues dans l’urgence, l’association déploie une aide technique et financière sous forme de conseils et de don. Elle agit ainsi aux côtés des entreprises impactées pour les aider à passer le cap difficile d’une crise.

En 2019, l’association RESILIANCES a par exemple soutenu l’entreprise ALTERNOO (commerce de proximité) de Rouen, suite à l’accident de Lubrizol. Elle a apporté des conseils et des informations sur les acteurs intervenant en période de gestion de crise, afin de favoriser le suivi de leur actualité (site de la préfecture). L’association a relayé les documents produits par la Commission de Suivi de Site de Lubrizol, afin que les acteurs locaux puissent être mieux informés à l’avenir des travaux réalisés par cette instance. L’association a également activé son réseau d’experts et de professionnels, afin de favoriser la consignation de preuves de pollutions potentielles selon des protocoles scientifiques. Enfin, l’association a aidé financièrement l’entreprise ALTERNOO en prenant à sa charge les frais d’huissier liés au recueil d’échantillons de suie qui ont impacté le réseau de producteurs locaux.

Concernant la crise actuelle liée au Covid-19, l’association conduit un état des lieux des conséquences auprès de ses adhérents. Elle leur apporte également des informations juridiques en matière d’application des mesures transmises par le Ministère de l’Economie afin de limiter la perte de chiffre d’affaires et favoriser la continuité d’activité.

label

Le label  "Résiliances en actions" pour les entreprises qui mettent en oeuvre les mesures de prévention des risques.  © Résiliances

 

 

Un label : « RESILIANCES EN ACTION »

Afin de soutenir et d’encourager les entreprises, l’association RESILIANCES a défini un référentiel d’actions qui propose des étapes de progression. Après évaluation des actions mises en œuvre dans l’entreprise en matière d’information, de formation et de réalisation d’actions concrètes face aux risques majeurs, l’association délivre le label « RESILIANCES en action ». Ce label contribue à la visibilité des entreprises auprès des pouvoirs publics, témoignant de leur bonne appropriation de la réglementation en matière de prévention des risques et de sa traduction concrète.

 

En savoir plus :

> Site Web de l'association
https://www.association-resiliances.org/



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |