Accueil >> Actualité >> Articles

Exercice PCS dans la commune de Pont-de-Claix

| le 02-02-2005 | par Eric Philip - Ingénieur, IRMa | 2215 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |

Un exercice « Plan Communal de Sauvegarde (PCS) » a été réalisé dans la commune de Pont de Claix dans le cadre de la remise à jour de son PCS.

Hier, à 17h, la mairie de Pont de Claix apprenait la rupture des ruines de Séchilienne. Il s’agissait d’un exercice d’entraînement des agents et élus dans le cadre de leur plan communal de sauvegarde. La commune vient en effet de terminer la remise à jour de ce document opérationnel visant à faire face à toute situation majeure ou exceptionnelle.

Cette simulation, pilotée par l’Institut des Risques Majeurs de Grenoble, a permis de mettre en situation de crise l’ensemble des parties prenantes internes à la commune. Il s’agissait d’un exercice dit « d’Etat-major », c’est-à-dire sans participation des services de secours ni de la population.

Les objectifs visés par ce « jeu de rôle » étaient multiples :

  • vérifier la bonne appropriation de l’organisation de crise par les acteurs (élus et agents)
  • s’assurer de l’aspect opérationnel des outils mis en place (puisqu’ils viennent d’être refondus)
  • habituer les personnes potentiellement concernées à communiquer entre elles, à réagir vite et à prendre les bonnes décisions.

Sur une durée de mise en situation de deux heures, le bilan s’avère positif. Le démarrage s'est fait rapidement (pour un service qui n’est pas confronté à ce type de situation de manière courante) puisqu’en moins de 30 minutes, tout le dispositif de crise était en place et opérationnel. La suite a permis de mettre en avant une réactivité forte de la cellule de crise et une capacité de gestion de la situation assez performante face à un scénario pourtant complexe.

Désormais, ce sont les suites données qui sont essentielles. Quelques imperfections de l’outil de gestion de crise seront listées et étudiées au cours d’une réunion d’analyse de cet exercice qui aura lieu très prochainement. Il en suivra une remise à jour du document opérationnel. Rappelons que ce type d’exercice est primordial pour développer les « bons réflexes » des acteurs communaux en temps de crise mais surtout permet de pointer les dysfonctionnements afin d’améliorer sans cesse l’organisation. L’important étant de renouveler ces entraînements périodiquement afin de maintenir les compétences des acteurs et de perfectionner encore l’outil d’aide à la décision…

En savoir plus :

> Quelques photos de l'exercice...
http://andres.dan.neuf.fr/r_irma.html



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |