Accueil >> Actualité >> Articles

Le nouveau plan particulier de mise en sûreté (PPMS) du collège de Jarrie a été testé

Le 01-12-2005 | Par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 3841 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |

Alerte chimique au collège de Jarrie. Le nouveau plan particulier de mise en sûreté (PPMS) du collège a été testé mardi 29 novembre 2005.

Le collège Clos Jouvin à Jarrie est exposé à un risque de nuage toxique lié à la présence de chlore sur le site industriel d’ARKEMA. Le collège dispose depuis très longtemps d’une organisation pour faire face à un tel accident. En cas d’alerte chimique, il existe un dispositif particulier de téléphones rouges reliant le poste de garde du site chimique aux établissements scolaires de Basse Jarrie et de Champ-sur-drac.

Testé régulièrement, ce dispositif permet à Arkema d’alerter immédiatement les directeurs d’école et la principale du collège par l’intermédiaire de téléphones dédiés à cette unique utilisation. Suite à des mesures effectuées par le CETE de Lyon et à des recommandations faites par le Conseil Général de l’Isère, Madame K. Potton, principale du collège, a dû modifier, lors de sa prise de poste en septembre 2004, les lieux de mise à l’abri qui avaient été retenus jusque-là. Le nouveau PPMS a été présenté en Commission Hygiène et Sécurité en octobre 2005.

Mardi 29 novembre 2005 à 9h00, le signal national d’alerte a retenti dans le collège par l’intermédiaire de deux véhicules équipés de haut-parleur de la société Arkema, sollicitée pour l’exercice. Le collège dispose d’une sirène interne pour diffuser l’alerte chimique. Cependant, le signal actuellement audible ne convient pas. Il est prévu que des travaux soient effectués début 2006 afin que la sirène « alerte chimique » reproduise le signal d’alerte national (3 fois une minute).

Les enseignants, élèves et personnels, qui étaient dans le collège, ont rejoint les lieux de mise à l’abri qui leur avaient été communiqués au préalable. A 9h30, les véhicules ont fait retentir le signal de fin d’alerte et la journée a pu reprendre son cours normal. Un bilan a été fait en présence de Madame la principale, la gestionnaire, la CPE du collège, d’un élu de la mairie de Jarrie, du personnel d’Arkema (service sécurité, service communication) et de l’Institut des Risques Majeurs.

Il est apparu que le PPMS n’est pas satisfaisant dans l’état. Les nouveaux lieux de mise en sûreté demandent un gros effort de mémorisation. En effet, en fonction du lieu dans lequel on se trouve au moment de l’alerte, les lieux de mise à l’abri sont différents. Les lieux de mise à l’abri ne sont pas définis en fonction du niveau (6ème, 5ème, 4ème, 3ème) par exemple.

Il y a eu des confusions chez certains élèves. Par ailleurs, le flux des élèves à l’extérieur est important puisque beaucoup doivent quitter des bâtiments « passoires » pour rejoindre des pièces possédant un vrai plafond.

Un autre point très important a été relevé : la prise en charge des élèves qui arrivent par les cars ou autres moyens pour leurs cours de 9h30.

En conclusion, Madame la principale va revoir les lieux de mise à l’abri en tenant compte des remarques et observations faites lors de l’exercice. Un nouvel exercice sera réalisé au cours du premier trimestre 2006.

En savoir plus :

> Données techniques sur les effets du chlore
http://www.ineris.fr/index.php?module=doc& action=getFile&id=1903

> Bulletin Officiel hors série 30 mai 2002 - le plan particulier de mise en sûreté
http://www.education.gouv.fr/bo/2002/hs3/default.htm



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |