Accueil >> Actualité >> Articles

Un exercice PPMS mise à l’abri dans le collège Georges Pompidou à Claix (38)

| le 28-05-2012 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 3401 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Un exercice PPMS mise à l’abri dans le collège Georges Pompidou à Claix (38)

A la rentrée 2011, le collège Georges Pompidou à Claix (38) a changé de principal et de gestionnaire. La formation PPMS organisée en novembre 2011 par le Rectorat et l’IRMa leur a rappelé leur obligation. Vendredi 25 mai 2012, un exercice PPMS mise à l’abri a été réalisé dans l’établissement. Le CETE de Lyon était présent pour effectuer des mesures (température, CO2) dans le cadre d’une étude sur le sentiment d’inconfort dans les locaux de confinement.

Le PPMS de l’établissement, bien qu’existant depuis de nombreuses années dans le collège Georges Pompidou, a dû être revu par la nouvelle équipe de direction. Le CPE et l’OP ont pu apporter leur retour d’expérience par rapport aux exercices réalisés les années précédentes.

Les enseignants ont été informés de la date de l’exercice via l’agenda affiché dans la salle des professeurs et les affiches diffusées à chacun d’entre eux via le courrier du collège.

Le personnel hors enseignant (agent accueil, CDI, infirmière, conseillère d’orientation, administration, agents de service) a été informé par l’intermédiaire des affiches spécifiques à leur fonction ou lieu de travail.

Le PPMS du collège de Claix est un classeur qui contient beaucoup de documents. Il a été décidé de créer des dossiers prêts à être utilisés en cas de déclenchement du PPMS mise à l’abri.

Le principal a une check liste qui permet de passer en revue toutes les missions à réaliser en indiquant les responsables.

Les messagers des deux circuits identifiés ont une fiche procédure, suffisamment de fiches à distribuer pour le recensement des présents et le tableau « bilan » à remplir

 

Quelques données chiffrées de l’exercice :

Déclenchement : 9h03

Départ des messagers : 9h13 (10 minutes après le déclenchement)

Retour messager 1 (circuit rez-de-chaussée) : 9h24 (11 minutes pour distribuer et récupérer les fiches « recensement »)

Retour messager 2 (circuit du 1er étage) : 9h 31 (18 minutes pour distribuer et récupérer les fiches « recensement »)

9h32 soit environ 30 minutes après le début de l’exercice, le CPE indique à la cellule de crise que de nombreuses classes se plaignent de la chaleur qui règne dans les salles. Les portes qui donnent dans le couloir sont alors ouvertes.

9h45 soit 42 minutes après le déclenchement du message d’alerte, le chef d’établissement connaît le nombre de personnes présentes : au total 415 personnes : 378 élèves, 19 enseignants et 18 autres adultes.

9h47 : les messagers partent diffuser les consignes de fin d’alerte aux zones de mise à l’abri. L’exercice a donc duré 50 minutes.

 

Un bilan à chaud a été fait dans la salle des professeurs pendant la récréation. Une fiche à remplir va leur être donnée par avoir leur avis sur l’exercice et notamment sur l’audibilité du signal, le sentiment d’inconfort, l’application des consignes, la levée de l’alerte, la communication, …

 

A la rentrée 2012/2013, il est prévu de faire diffuser par les professeurs principaux la fiche PPMS mise à l’abri qui est dédiée aux élèves et de refaire un exercice.

 

Un représentant de la mairie de Claix (Aurélia Postoly, service environnement) a pu participer en tant qu’observateur à cette simulation. Un échange d’informations lors du débriefing à chaud a pu être possible notamment sur les numéros de téléphone. Par ailleurs, le chef d’établissement a appelé trois fois le standard de la mairie pour donner des informations (déclenchement PPMS, numéro ligne directe de la cellule de crise, nombre de personnes présentes). Un petit bilan interne à la mairie sera fait pour connaître et faire connaître le traitement de ce type d’appel.

 

Le CETE de Lyon était présent au moment de l’exercice pour réaliser des mesures de température et de dioxyde de carbure. Arrivé et installé dans une salle de cours non utilisée lors de l’heure précédente, il a pu la préparer pour se rapprocher un maximum des conditions dites de « confinement ».

 

Depuis 2010, l'équipe « Risque toxique » du CETE de Lyon intervient en tant que pôle de compétences et d'innovation du Ministère de l’Écologie (MEDDTL). Sur le sujet technique de la protection des personnes face au risque toxique par la stratégie du confinement dans le cadre des PPRT, elle vise en particulier à appuyer la Direction Générale de la Prévention des Risques dans l'élaboration de ses réglementations et doctrines et à répondre au besoin d'accompagnement des services du MEDDTL, et des professionnels réalisant les études de vulnérabilités.

La loi « Risques » (2003) prévoit que pour protéger les populations vis-à-vis de l'« effet toxique» à proximité de sites industriels dangereux (SEVESO AS), la stratégie retenue pour les plans de prévention des risques technologiques (PPRT) consiste à préconiser le confinement des personnes dans un local étanche pour une durée limitée.

Le CETE de Lyon s'inquiète de plusieurs retours d'exercices de confinement arrêtés très tôt du fait d'un inconfort important (ou sentiment d'inconfort) dû à l'augmentation de la température dans le local. Le but de l’étude en cours est de qualifier s'il s'agit d'un réel problème physique, et dans ce cas de proposer des solutions, ou simplement d'un ressenti des occupants sans danger pour la vie humaine.

 

Pour information, le CETE de Lyon a enregistré une hausse de 2.7°C dans la salle pour un exercice de 52 min avec 2 ouvertures de portes.

 

En savoir plus :

> site internet du CETE de Lyon
http://www.cete-lyon.developpement-durable.gouv.fr/



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |