Accueil >> Actualité >> Articles

40 habitants de Champ-sur-Drac ont rejoint la Réserve Communale de Sécurité Civile

Le 20-05-2009 | Par Marion Hébert - Ingénieur Sécurité Environnement, IRMa | 4980 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
40 habitants de Champ-sur-Drac ont rejoint la  Réserve Communale de Sécurité Civile

Pari réussi pour la commune de Champ-sur-Drac dans la mise en place de sa Réserve Communale de Sécurité Civile. Ce mardi 19 Mai, plus de 40 membres ont signé leur acte d’engagement. Une des plus conséquente pour la Région Rhône-Alpes en terme d’effectif.

Pourquoi une réserve communale à Champ-sur-Drac ?

La commune de Champ-sur-Drac est particulièrement exposée aux risques technologiques (rupture de barrage, accident industriel,…) et naturels (crue de la Romanche, rupture des ruines de Séchilienne,…). Face à ce constat, elle fut une des premières à mettre en place un Plan Communal d’Action dans les années 1990.

En 2002, un réseau de relais de quartier, connaissant le territoire et les personnes sensibles de son secteur, a été mis en place pour conforter son dispositif.

Dans le cadre de la loi de modernisation de la sécurité civile, la commune a donc décidé en 2008 de mettre à jour son PCS et de donner plus de cadre à ses relais de quartier, en instaurant une réserve communale de sécurité civile.

 Le fonctionnement du PCS et de la Réserve Communale de Sécurité Civile (RCSC)

Le PCS de Champ-sur-Drac s’appuie sur une organisation de crise constituée d’agents et d’élus, dont les missions sont réparties dans différentes cellules :

- le  Poste de Commandement Communal

- la cellule évaluation et sécurité

- la cellule logistique

- la cellule soutien et réconfort

Les réservistes, en fonction de leurs compétences ou aptitudes, vont donc pouvoir compléter le dispositif en cas d’évènement nécessitant le déclenchement du PCS.

Alertés par le système d’appel en masse pour lequel une liste spécifique a été créée, ils pourraient être un renfort conséquent pour la commune.

Par ailleurs, il faut noter que la réserve joue un rôle important en tant que relais dans l’information et la prévention au niveau local. Dans chaque secteur, les membres de la RCSC souhaitent pouvoir relayer l’information auprès de la population sur les risques et des consignes, informer la Mairie des personnes sensibles de son quartier, ou tout autre données qui permettrait de garantir le maintien opérationnel du Plan…

Les clés de la réussite de ce projet

De nombreuses communes ont déjà tenté de mettre en place une réserve communale de sécurité civile, et pourtant peu d’entre elles sont parvenues à réaliser ce projet (manque de volontaires, appréhension des démarches administratives,…)

Si Champ-sur-Drac peut se féliciter du résultat, il faut tout de même saluer les nombreuses actions d’information et de formation qui ont contribué à réussir ce projet :

- une note d’information avec un questionnaire, adressé à chaque habitant en janvier 2009

- une réunion publique expliquant la réserve communale

- une formation au fonctionnement concret de cette dernière

Par ailleurs, différentes actions de formation et d’information seront proposés dans les prochains mois :

- une visite des ruines de Séchilienne en juin

- une participation à un exercice à l’Automne

- des tables rondes sur des thématiques particulières

-…

A l’issue de la réunion de ce mardi 19 mai, une photo de chaque membre de la réserve a été prise, de manière à leur remettre prochainement un badge nominatif et des chasubles.

En signant leur acte d’engagement avec le Maire, tous les réservistes  ont semblé satisfaits de pouvoir aller plus loin dans cette démarche participative.  « la sécurité est l’affaire de tous » semble trouver un écho favorable à Champ-sur-Drac !

 


Télécharger :

> présentation à la Réserve Communale
http://www.irma-grenoble.com/PDF/actualite/articles/reunion_RCSC.pdf



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |