Accueil >> Actualité >> Articles

Présentation de la réserve communale de sécurité civile de la ville de Nice

Le 19-11-2012 | Par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 6240 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Présentation de la réserve communale de sécurité civile de la ville de Nice

Samedi 17 novembre 2012, la réserve communale de sécurité civile de la ville de Nice, nommée réserve civile et citoyenne (RCC), a tenu un stand à la journée de la sécurité intérieure qui a eu lieu sur la promenade des Anglais. C’était l’occasion pour les réservistes présents d’informer la population sur les risques majeurs auxquels le territoire communal est exposé (distribution du DICRIM) et de présenter la réserve, son rôle, son fonctionnement et la possibilité de l'intégrer en tant que bénévole.

Créée en 2010, la réserve civile et citoyenne (RCC) de la ville de Nice a été mise en place pour compléter les actions de gestion des risques majeurs existantes sur la commune (Plan Communal de Sauvegarde …). Cet outil de mobilisation civique rassemble aujourd’hui 100 bénévoles et a pour objectif le soutien et l’assistance aux populations.

Des informations détaillées sont disponibles sur le site internet de la ville de Nice (voir le lien internet indiqué en fin d’article) pour comprendre le fonctionnement de la réserve. Vous pouvez notamment consulter le règlement intérieur, le manuel de la réserve et sa plaquette spécifique.

Toutefois, rencontrer les bénévoles et pouvoir leur poser de vive voix des questions permet d’avoir plus de précisions sur les actions de la réserve et d’apprécier l’ambiance et le lien qui existent entre les réservistes.

 

Ci-dessous quelques points issus de la rencontre entre l’IRMa et quelques réservistes, samedi 17 novembre 2012, sur la promenade des Anglais :

 

 

  • La réserve civile et citoyenne de la ville de Nice fait énormément de prévention :

 

 

- Intervention dans les classes de CM1. Un binôme de réservistes « experts » sensibilise les enfants pendant une demi-journée aux risques majeurs présents sur le territoire communal et aux risques majeurs auxquels l’école est exposée. Il existe une convention entre l’Education Nationale et la ville de Nice qui permet à la réserve d’intervenir sur demande des enseignants. Cette opération a un très grand succès chaque année.

 

- Intervention directement auprès des propriétaires en fonction de la thématique traitée. Les réservistes sensibilisent en personne les habitants concernés par exemple par la problématique du débroussaillement ou par du charançon rouge. Ils remettent une information synthétique sur support papier aux personnes rencontrées.

- Intervention lors de la journée de défense et de citoyenneté

- ...

 

 

  • La réserve intervient lors de manifestations pour assurer un soutien à la population. Le rôle de la RCC est clairement établi et les bénévoles ont conscience des limites de leurs missions. Les bénévoles encadrent notamment la population à la fin des manifestations pour éviter des accidents lors de la dispersion de la foule (exemple : lors du carnaval). Ils peuvent également être engagés pour sensibiliser la population au respect de la signalisation (exemple : village de Noël à proximité d’une zone de travaux).

 

 

La réserve civile et citoyenne fait partie d’un dispositif de gestion des événements de sécurité civile opérationnel : Un PC sécurité, des astreintes et des procédures établies et mises en œuvre régulièrement.

Elle dispose de moyens matériels importants et offre la possibilité d’un grand choix de formations aux bénévoles (fonctionnement des pompes d’épuisements, mise en place de l’antenne de communication nécessaire à l’autonomie de la réserve, fonctionnement des fours des écoles pour la réchauffe des repas en cas d’accueil et de ravitaillement de sinistrés …)

Les membres de la réserve peuvent être des agents de la ville de Nice qui sont mobilisables pendant leur temps de travail et sur leur temps libre (c'est souvent le cas). En tant qu’agents communaux, ils sont réquisitionnables et font partie du plan communal de sauvegarde. En tant que réservistes, ces agents sont des volontaires sensibilisés et formés, opérationnels très rapidement. Ils ont et ils sont un avantage indéniable.

 

Il existe une volonté politique et une volonté des services de la ville de Nice qui est clairement perceptible et sans quoi la RCC n’aurait pas cette opérationnalité.

 

C’est grâce aux actions de prévention que les bénévoles sont sollicités régulièrement, qu’ils apprennent à se connaître et à travailler ensemble. Un lien s’est créé et c’est un plaisir pour eux de se retrouver.

Les réservistes sont encadrés et « portés » par un service qui a des moyens et une volonté de faire fonctionner la RCC. Cette réserve est réellement intégrée dans le dispositif de gestion des événements communaux, ce qui valide et prouve sa légitimité. Les bénévoles sont sollicités régulièrement pour des actions concrètes sur le terrain (actions de prévention) et leur travail est reconnu. Ils disposent de moyens matériels propres à la RCC pour accomplir leurs missions. Les formations proposées leur permettent d’acquérir d’autres compétences ce qui est un autre aspect motivant.

 

Je tiens à remercier les réservistes que j’ai rencontrés pour l’accueil sympathique qu’ils m’ont réservé et leur collaboration. Je comprends qu’ils arrivent à recruter de nouveaux membres lors de ce type de manifestation car ils m’ont convaincu, mais Grenoble est trop loin pour que je fasse ma candidature à la RCC (pour information, la RCC est ouverte aux personnes n’habitant pas la commune).

 

 



Commentaires »


Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |