Accueil >> Actualité >> Articles

L’école du rocher au Fontanil-Cornillon teste son Plan Particulier de Mise en Sûreté

Le 26-11-2010 | Par Arnaud Lyprendi - stagiaire de l'IRMa, 3ème au collège Chartreuse | 4258 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
L’école du rocher au Fontanil-Cornillon teste son Plan Particulier de Mise en Sûreté

Pour tester son PPMS (Plan Particulier de Mise en Sûreté), l’école du rocher au Fontanil-Cornillon a effectué un exercice de mise à l’abri le lundi 22 Novembre 2010. Le scénario : un accident de camion de carburant sur la station essence située à proximité de l’école.

A 9h 30, les pompiers viennent avertir l’école et demandent à la directrice de déclencher le plan PPMS et de confiner les enfants. La directrice diffuse le message dans toute l’école élémentaire. Elle prévient aussi l’école maternelle qui active à son tour son PPMS.

Les points positifs :

Les règles de sécurité ont bien été respectées généralement :

  • Rassemblement dans les salles de mise en sécurité
  • Fermeture rapide des portes et de la ventilation
  • Bonne tenue du journal de bord
  • Réception de tous les appels (parents d’élèves, pompiers…)
  • Mise en place d’un panneau d’affichage à l’entrée de l’école
  • Sortie du matériel PPMS
  • Bonne écoute de la radio

La mise à l’abri des deux bâtiments s’est faite rapidement (5min pour la maternelle et 10 min pour l’école primaire). De plus la répartition des tâches a été bonne et chacun connaissait les consignes de sécurité à respecter. Les outils PPMS ont bien été utilisés.

Les lieux de mise à l’abri choisis sont satisfaisants puisqu’il y avait peu d’ouverture et des toilettes à proximité, mais certains sont trop petits car chacun des élèves doit au moins disposer de 1m². Tous les fluides à part le chauffage, qui a été oublié, ont bien été coupés.

L’école a vite fait le point sur le nombre de repas à commander, a bien tenu compte des régimes spécifiques des enfants.

 

Les points négatifs :

La directrice de l’école élémentaire perdu du temps en allant prévenir l’école maternelle. En effet, il n’y a pas de signal sonore spécifique pour avertir l’ensemble des enseignants d’une mise à l’abri.

Le comptage des enfants est à améliorer parce qu’il n’a pas été automatique.  La fermeture de toutes les portes est aussi à revoir. La bonne fréquence radio est à connaître.

La salle audiovisuelle est trop petite pour autant d’élèves mais ces lieux ont été atteints dans un délai correct.

 

Une information pour les parents sera réalisée à la suite de cet exercice. Pour finir l’école du rocher pourra envisager de tester son nouveau PPMS dans le cadre d’un séisme appelé exercice Richter en Avril 2011.



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |