Accueil >> Actualité >> Articles

Un exercice PPMS « mise à l’abri » déclenché pendant une récréation au collège de Seyssins

| le 25-02-2011 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 4820 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Un exercice PPMS « mise à l’abri » déclenché pendant une récréation au collège de Seyssins

Un exercice PPMS « mise à l’abri » déclenché pendant une récréation : le collège de Seyssins a compliqué le scénario lors de son second test PPMS, le jeudi 24 février 2011.

Le premier exercice PPMS « mise à l’abri » du collège Marc Sangnier à Seyssins avait eu lieu en janvier 2010 (voir article de l’IRMa, lien donné à la fin de cet article). Le dispositif prévu en cas de risques majeurs a été représenté en CHS (Comité Hygiène et Sécurité) au mois de novembre 2010.

Mme Tourtet, la chef d’établissement, a rappelé les consignes à appliquer début février 2011 dans la feuille hebdomadaire d’information du collège.

Jeudi 24 février 2011 à 15h48, alors que les élèves venaient juste de quitter leur salle de classe pour aller en récréation, la sonnerie « alerte PPMS / mise à l’abri » a retenti. Donc pas de récréation !

 

Ce qui a été fait :

  • Explication de la situation aux membres de la cellule de crise (un camion citerne s’est renversé à proximité du collège, il faut rester à l’intérieur et appliquer les consignes de mise à l’abri.
  • Distribution des missions et du matériel aux adultes disponibles (responsable de zone = chasuble fluo, messagers = brassards oranges, main courante = prêt à remplir, …)
  • Appel de l’inspection académique sur le numéro de portable spécial PPMS et de la mairie pour les informer du déclenchement du PPMS
  • Recensement nominatif des personnes (élèves et adultes) présentes

 

Lors de cet exercice, la cellule de crise a recensé 406 élèves, 38 adultes et 21 absents (sur un effectif total de 500 élèves). A 15h45, la quasi-totalité des agents de l’établissement ont fini leur service. Pourtant, un nombre important d’adultes était disponible pour réaliser toutes les missions (point positif et rassurant).

 

A noter en point à améliorer : deux enseignants d’EPS sont restés au gymnase. Ils n’ont pas cherché à joindre la chef d’établissement et il s n’ont pas répondu au téléphone localisé dans la salle des professeurs et leur portable était éteint. Ils n’ont pas été pris en compte dans le recensement.

 

Les élèves ont pu utiliser les WC intérieurs (9 au total : ceux de la salle des professeurs, ceux de l’infirmerie, et ceux du 1er étage fermé à clefs normalement).

 

A retenir :

  • Il faut 3 messagers par zone dont 1 en permanence au niveau de la cellule de crise pour aller chercher les informations manquantes dans la zone
  • 1 exercice PPMS par an ne suffit pas pour acquérir les réflexes initiaux
  • La date du prochain exercice ne sera pas communiquée à la communauté scolaire
  • Il est impératif que les enseignants indiquent le nom des élèves absents sur la fiche « bilan »
  • La levée de l’alerte ou d’exercice dans ce cas présent peut être à l’origine de réel accident. En effet, les élèves étaient très agités quand ils ont appris la fin de l’alerte et ils se sont précipités dans les escaliers pour rejoindre la sortie. Retour d’expérience : LA LEVEE DE L’ALERTE DOIT ETRE ENCADREE jusqu’au bout par les enseignants. (ne pas « lacher » les élèves au niveau de la classe ou de la zone de mise à l’abri mais les accompagner jusque dans la cour et peut-être, lever l’alerte zone après zone).

 

En savoir plus :

> Article IRMa - exercice PPMS janvier 2010 collège Marc Sangnier à Seyssins
http://www.irma-grenoble.com/01actualite/01articles_afficher.php?id_actualite=372

> Mémento PPMS : Construire son PPMS et la prise en compte des risques majeurs dans les programmes
http://www.irma-grenoble.com/PDF/05documentation/plaquette/PPMS_memento_bdf.pdf



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |