Accueil >> Actualité >> Articles

Lundi 3 juillet 2006, la mairie de Fontaine (38) teste son plan communal de sauvegarde (PCS)

| le 07-07-2006 | par Laurence Cassagne - Ingénieur, IRMa | 2189 vues | Recommander cet article | Ajouter aux favoris |
Lundi 3 juillet 2006, la mairie de Fontaine (38) teste son plan communal de sauvegarde (PCS)

L’exercice de simulation vécu par la cellule logistique matériel.

Le cadre général de l’exercice était le suivant :

Lors d’une livraison dans une habitation située rue de la République à Fontaine, un conducteur de camion-citerne de GPL (transport de matières dangereuses) voit la route s’affaisser sous le poids du véhicule. Le train arrière droit s’enfonce, un geyser d’eau se crée et un lampadaire électrique est déformé par le choc.

13h40, le 3 juillet 2006, les sapeurs pompiers préviennent la mairie de Fontaine de l’accident.

Madame Claire Lugiez (mairie de fontaine) était chargée du montage de l’exercice de simulation qui a été animé par les sapeurs pompiers.

Au niveau de la cellule logistique matériel, la gestion de la crise s’est déroulée ainsi :

  • A 14h05, le Directeur des Services Techniques, une fois prévenu, sort les classeurs du PCS et réunit les membres de la cellule avant de se rendre au poste de commandement à la mairie.

          La mise en place opérationnelle de la cellule se fait rapidement :

o installation des téléphones fixes dans la salle de réunion, suivi d’une vérification de bon fonctionnement,

o mise en place des radios dans les véhicules

o prise de note pour le suivi des actions réalisées et des informations reçues.

  • A 14h17, la cellule logistique fait un premier bilan à la cellule PC afin de communiquer les numéros de téléphone auxquels elle peut être jointe.
  • A 14h33, du personnel et des barrières partent sur place pour couper la circulation.
  • A 14h37, la fermeture des vannes d’eau qui alimente la rue de la République est effective. La cellule attend le message à diffuser par haut parleur. Le message doit être écrit par la cellule communication au PC mairie.
  • A 14h43, la cellule est informée que le lampadaire est endommagé et qu’il faut couper le courant (éclairage public).
  • A 14h46, la cellule doit s’assurer de l’évacuation complète et de la fermeture du parc de la Poyat.

  • A 14h49, la cellule reçoit le message à diffuser par fax. Il est communiqué au véhicule déjà sur place par l’intermédiaire des radios.
  •  A 15h01, un bilan est fait à la cellule PC.
  •  A 15h03, l’eau est rétablit.
  • A 15h21, la cellule logistique doit organiser l’évacuation des enfants de l’école qui est située à proximité de l’accident. Deux points de regroupement ont été définis par la cellule PC. La cellule doit trouver le car et le chauffeur.
  • A 15h23, un chauffeur (employé communal) part avec le bus de la commune pour réaliser le trajet.
  • A 16h14, la cellule PC demande d’organiser l’évacuation de la population située dans le périmètre de sécurité. Il faut 4 bus pour réaliser plusieurs tournées. La cellule logistique contacte la SEMI TAG. Il faut un ordre de réquisition du maire pour détourner des bus qui sont sur les lignes.
  • A 16h30, l’exercice est terminé.

 

 

L’ensemble du personnel présent a très bien participé à l’exercice. Ils ont très bien réagit aux demandes formulées par le poste de commandement.

 

Les enseignements qui peuvent être tirés de cette simulation du point de vue de la cellule logistique matériel sont :

         - il faut une pendule dans la salle de réunion,

         - l’évacuation du parc devrait être réalisée par la police municipale qui obtiendra de meilleurs résultats car elle a l’autorité que non pas les employés des services techniques,

          - la cellule a manqué d’informations sur l’évolution de la situation sur le terrain,

          - les radios sont toutes branchées sur la même fréquence et cela pose un problème de communication et de compréhension,

          - 3 des 4 téléphones de la salle de réunion ont la même sonnerie. Pour améliorer le fonctionnement de la cellule, il faudrait des sonneries différentes. Par ailleurs, le fonctionnement des téléphones n’était pas connu de tous. A savoir, qu’il ne faut pas faire le « 0 » quand on essaye de joindre l’extérieur, notamment la cellule PC en mairie.

 

En savoir plus :

> Les Plans Communaux de Sauvegarde (PCS)
http://www.irma-grenoble.com/02institut/02activites_afficher.php?id_RSD=30

> Le guide national des PCS (Ministère de l'intérieur)
http://www.interieur.gouv.fr/rubriques/c/c5_defense_secu_civil/c52_prevention/plan_communal_de_sauvegarde

> Le décret du 13 septembre 2005 relatif aux plans communaux de sauvegarde
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/Visu?cid=748449&indice=1&table=JORF&ligneDeb=1



Commentaires »


900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |