questionnaire gestion de crise
Accueil >> Documentation >> Glossaire

Accès direct :
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


recherche par mot clé :


Il y a 23 définitions :

- Gabion
- GALA (Gestion Automatique Locale d'Alerte)
- GASPAR (base de données)
- Géodésie
- Gestion de crise
- Gestion des risques
- Gestion des risques de catastrophe
- GIEC
- Givre de profondeur
- Givre de surface
- Glissement de terrain (1)
- Glissement de terrain (2)
- Gobelet
- Gouvernance
- GPS (Global Positioning System)
- GPS différentiel / DGPS
- Gradient
- Grain à faces planes
- Grain fin
- Grain Rond
- Granulométrie
- Granulométrie (2)
- Grêle


Gabion :

Ouvrage constitué de pierres contenues dans un grillage de fer.
[source : Centre Méditerranéen de l'Environnement - CPIE 84 - 2010]

haut de page



GALA (Gestion Automatique Locale d'Alerte) :

Système téléphonique qui transmet aux maires une alerte depuis le Service Interministériel de Défense et de Protection Civile de la Préfecture.
La transmission permet d'informer très rapidement et simultanément une liste de plusieurs maires.
[source : DDRM (Dossier départemental des risques majeurs) de l'Isère, 2012]

haut de page



GASPAR (base de données) :

L’application Gaspar (Gestion Assistée des Procédures Administratives relatives aux Risques naturels) de la direction de la prévention des pollutions et des risques est l’épine dorsale de son système d’information sur les risques naturels.

La base Gaspar réunit des informations sur les documents d’information préventive ou à portée réglementaire :
- PPR et assimilées
- procédures de type « reconnaissance de l’état de catastrophes naturelles »
- documents d’information préventive (Documents Communaux Synthétiques, Atlas des Zones Inondables).

Elle est mise à jour directement par les services instructeurs.

Les fiches communales de Prim.net sont alimentées par Gaspar sur ces thèmes-là. Leur mise à jour est mensuelle, et systématique en cas d’arrêté de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. La base de données Corinte, qui existe depuis 1998, n’est plus utilisée que pour les informations relatives aux risques technologiques dans les communes. Ces informations datent de 2004. Elles sont peu à peu intégrées dans Gaspar et mises à jour par les services.
[source : http://www.prim.net]

haut de page



Géodésie :

Mesure des variations de distance entre un point fixe et des points mobiles.
[source : Prisme, numéro 12, juillet 2001]

haut de page



Gestion de crise :

Ensemble des processus d'organisation, des techniques et des moyens mis en œuvre par une collectivité pour se préparer à une crise, y faire face et en atténuer les conséquences.
Note : La gestion de crise comprend l'alerte, l'intervention coordonnée des secours et l'analyse rétrospective du déroulement et des effets des deux premières phases.
Équivalent étranger : crisis management.
[source : JORF n°0162 du 13 juillet 2012 page 11535 texte n° 104 " Vocabulaire de l'environnement (liste de termes, expressions et définitions adoptés)"]

haut de page



Gestion des risques :

Approche systémique et pratique managériale pour limiter les dommages et les pertes potentiels.
[Commentaire : La gestion des risques comprend l’évaluation des risques et leur analyse, ainsi que la mise en œuvre de stratégies et d’actions spécifiques pour les contrôler, les réduire et les transférer. Elle est largement pratiquée par des organisations afin de minimiser les risques dans les décisions d’investissement et traite d’opérations telles que l’interruption des activités, des arrêts de production, les dommages environnementaux, les impacts sociaux et les dommages causés par le feu et les risques naturels. La gestion des risques est une question essentielle pour des secteurs tels que l’approvisionnement en eau, l’énergie et l’agriculture dont la production est directement touchée par des phénomènes météorologiques et climatiques.]
[source : Stratégie internationale de prévention des catastrophes des Nations Unies (UNISDR), Terminologie pour la prévention des risques de catastrophe, 2009, 34 p.]

haut de page



Gestion des risques de catastrophe :

Processus de recours systématique aux directives, compétences opérationnelles, capacités et organisation administratives pour mettre en œuvre les politiques, stratégies et capacités de réponse appropriées en vue d’atténuer l’impact des aléas naturels et risques de catastrophes environnementales et technologiques qui leur sont liées. [Commentaire : Ce terme est une extension du terme plus général de "gestion des risques" pour traiter de la question particulière des risques de catastrophe. La gestion des risques de catastrophes a pour but d’éviter, d’atténuer ou de transférer les effets néfastes des risques par le biais d’activités et de mesures de prévention, d’atténuation et de préparation.]
[source : Stratégie internationale de prévention des catastrophes des Nations Unies (UNISDR), Terminologie pour la prévention des risques de catastrophe, 2009, 34 p.]

haut de page



GIEC :

Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (IPCC en anglais), réunissant plus de 4 000 experts scientifiques.
[source : Portail Électricité de France, 2012]

haut de page



Givre de profondeur :

Autre nom donné à une couche de gobelets.
[source : ANENA (1998) - Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. - Edisud, 335 p.]

haut de page



Givre de surface :

Dépôt de glace résultant de la congélation de gouttelettes en surfusion sur des surfaces.
[source : ANENA (1998) - Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. - Edisud, 335 p.]

haut de page



Glissement de terrain (1) :

Mouvement d'une masse de terrain d'épaisseur et d'extension variable le long d'une surface de rupture. L'ampleur du mouvement, sa vitesse et le volume de matériaux mobilisé sont éminemment variables : glissement affectant un versant sur plusieurs mètres - voire plusieurs dizaines de mètres - d'épaisseur, coulée boueuse, fluage d'une pellicule superficielle…


[source : Plans de Prévention des Risques naturels prévisibles. Service de Restauration des Terrains en Montagne de l'Isère.]

haut de page



Glissement de terrain (2) :

Le glissement est un déplacement généralement lent (quelques millimètres par an à quelques mètrespar jour) sur une pente, le long d'une surface de rupture (surface de cisaillement) identifiable, d'une masse de terrain cohérente, de volume et d'épaisseur variables. Cette surface est généralement courbe (glissement circulaire), mais elle peut aussi se développer à la faveur d'une discontinuité préexistante telle qu'un joint de stratification (glissement plan). Les profondeurs des surfaces de glissement sont très variables : de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres, voire la centaine de mètres pour certains glissements de versant. Des indices caractéristiques peuvent être observés dans les glissements de terrain actifs: niche d'arrachernent, fissures, bourrelets, arbres basculés, zone de rétention d'eau, etc.
[source : Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, Ministère de l'Equipement, des Transport et du Logement (1999) - Plan de Prévention des Risques naturels (PPR) - risque de mouvements de terrain. Guide méthodologique, La Documentation Française, 71 p.]

haut de page



Gobelet :

Cristal de neige résultant d'une métamorphose de fort gradient. Sa taille est comprise entre 2 et 5 mm.
[source : ANENA (1998) - Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. - Edisud, 335 p.]

haut de page



Gouvernance :

Le mot "gouvernance", d'origine anglaise, est un concept ancien, utilisé dans le domaine du management. Il réapparaît dans les années quatre-vingts, comme préoccupation majeure dans le discours politique, en particulier dans les politiques de développement. Le concept de gouvernance s'est imposé depuis pour désigner l'ensemble des conditions dans lesquelles les plans d'actions sont réalisés, intégrant à la fois la légitimité du fonctionnement politique, les rapports avec l'administration et les relations entre l'institution et le reste de la société.
La gouvernance est un mode d'élaboration et de mise en œuvre de l'action publique qui se fonde sur :
• la prise en compte de la pluralité des acteurs ;
• un processus collectif de négociation et de légitimation.
[source : Guide La concertation, cœur du développement durable, Éditions du CERTU, 2006.]

haut de page



GPS (Global Positioning System) :

Ce système de positionnement global et géographique utilise l’émission permanente de deux types d’ondes hertziennes provenant d’un réseau de satellites (américains), pour déterminer de façon précise et rapide les coordonnées d’un point à la surface du globe. […] Avec les signaux émis par deux ou plusieurs satellites, il est possible de calculer exactement au centimètre près la position (longitude, latitude, altitude) de chaque récepteur […].
[source : Lacoste Y., 2003. De la géopolitique aux paysages. Dictionnaire de la géographie. Ed. Armand Colin, 413 p.]

haut de page



GPS différentiel / DGPS :

Le GPS Différentiel, en anglais Differential Global Positioning System (DGPS), est une amélioration du GPS. Il utilise un réseau de stations fixes de référence qui transmet l’écart entre les positions indiquées par les satellites et leurs positions réelles connues. En fait le récepteur reçoit la différence entre les pseudo-distances mesurées par les satellites et les véritables pseudo-distances et peut ainsi corriger ses mesures de positions.
[source : Wikipédia]

haut de page



Gradient :

Ici, on parle exclusivement de gradient de température calculé selon la normale à la pente (non nécessairement horizontale) et défini comme étant la variation de température par unité de longueur.
[source : ANENA (1998) - Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. - Edisud, 335 p.]

haut de page



Grain à faces planes :

Cristal de neige résultant de la métamorphose de moyen gradient.
[source : ANENA (1998) - Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. - Edisud, 335 p.]

haut de page



Grain fin :

Cristal de neige résultant de la métamorphose de faible gradient.
[source : ANENA (1998) - Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. - Edisud, 335 p.]

haut de page



Grain Rond :

Cristal de neige résultant de la métamorphose de neige mouillée. Sa taille est comprise entre 1 et 2 mm.
[source : ANENA (1998) - Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. - Edisud, 335 p.]

haut de page



Granulométrie :

Répartition des éléments d’une roche selon leur taille.
[source : FOUCAULT A. & RAOULT J.-F., 2005. Dictionnaire de géologie. Ed. Dunod, 382 p.]

haut de page



Granulométrie (2) :

Mesure quantitative de la taille et de la proportion de chaque classe de particules constitutives d'un sol (alluvions composées d'argile, sable, galets...)
[source : Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, Ministère de l'Equipement, des Transport et du Logement (1999) - Plan de Prévention des Risques naturels (PPR) - risque de mouvements de terrain. Guide méthodologique, La Documentation Française, 71 p.]

haut de page



Grêle :

De temps à autre tombe de certains cumulonimbus une précipitation — la grêle — formée de particules de glace bien spécifiques, qui sont ou bien séparées, ou bien agglomérées en blocs irréguliers ; ces particules, les grêlons, ont souvent une forme sphérique (quelquefois conique) plus ou moins régulière, et leur diamètre varie généralement de 5 mm jusqu'à 5 cm (parfois jusqu'à beaucoup plus).
Les averses de grêle, de façon générale, durent peu de temps et ne touchent que des superficies limitées, mais celles-ci, dans certains cas, se multiplient au même moment à travers une région commune. Sur une aire de 100 kilomètres carrés, de telles averses peuvent déverser en moyenne 300 milliards de grêlons en 5 à 10 minutes, ce qui correspond à une masse d'environ 50 000 tonnes.
La grêle, chacun le sait, constitue souvent un fléau pour des structures matérielles de toute sorte, mais surtout pour les bâtiments et plus encore pour l'agriculture. Et malgré les nombreuses recherches effectuées, on ne connaît pas à l'heure actuelle de procédé opérationnel satisfaisant pour prévenir sur le terrain les menaces d'évolution d'un nuage potentiellement grêligène.
[source : Météo-France – http://comprendre.meteofrance.com/pedagogique/pour_tous/glossaire/g/g_detail?page_id=2832&document_id=1022&portlet_id=74317]

haut de page



 

adhesion
inondation de l'Arbresle en 2008
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |