les matinales de l'IRMa
Accueil >> Documentation >> Glossaire

Accès direct :
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


recherche par mot clé :


Il y a 15 définitions :

- Talweg
- Tassements par retrait
- Tectonique
- TEL (Teneur en Eau Liquide)
- Tempête
- Territoire
- Test de résistance
- TIM (transmission des informations au maire)
- Tornade et trombe
- Torrent et écoulements torrentiels
- Traitement du risque
- Transport de matières dangereuses (TMD)
- Transport solide
- Tremblement de terre / Séisme / Secousse tellurique
- Tsunami


Talweg :

Ligne qui relie les points les plus bas d'une vallée.
[source : Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, Ministère de l'Equipement, des Transport et du Logement (1999) - Plan de Prévention des Risques naturels (PPR) - risque d'inondation. Guide méthodologique, La Documentation Française, 121 p.]

haut de page



Tassements par retrait :

Le retrait par dessiccation des sols argileux lors d'une sécheresse prononcée et/ou durable produit des déformations de la surface du sol (tassements différentiels). Il peut être suivi de phénomènes de gonflement au fur et à mesure du rétablissement des conditions hydrogéologiques initiales ou plus rarement de phénomènes de fluage avec ramollissement [...]. La nature du sol est un élément prépondérant ; les sols argileux sont a priori sensibles, mais en fait seuls certains types d'argiles donnent lieu à des variations de volume non négligeables. La présence d'arbres ou d'arbustes au voisinage de constructions constitue un facteur aggravant.


Une sécheresse durable ou simplement la succession de plusieurs années déficitaires en eau sont nécessaires pour voir apparaître ces phénomènes.
La lenteur et la faible amplitude des déformations rendent ces phénomènes sans danger pour l'homme, mais les dégâts aux constructions individuelles et ouvrages fondés superficiellement peuvent être très importants en cas de tassements différentiels. Les dommages dus aux tassements par retrait représentent un coût de l'ordre du milliard de francs par an depuis 1989.
[source : Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, Ministère de l'Equipement, des Transport et du Logement (1999) - Plan de Prévention des Risques naturels (PPR) - risque de mouvements de terrain. Guide méthodologique, La Documentation Française, 71 p.]

haut de page



Tectonique :

Ensemble des déformations des matériaux de la croûte terrestre (subsidence, surrection ... ) sous l'action de contraintes générant plis, failles, montagnes, bassins sédimentaires, etc.
[source : LAMBERT Jérôme (sous la dir.) (1997) - Les tremblements de terre en France, hier, aujourd'hui, demain... - Ed. BRGM, 196 p.]

haut de page



TEL (Teneur en Eau Liquide) :

Il existe plusieurs définitions selon que l'on parle de teneur massique ou de teneur volumique. La teneur massique est la masse d'eau liquide contenue par rapport à la masse totale d'un échantillon. On obtient en laboratoire cette mesure par centrifugation ou calorimétrie. Plus usuelle de nos jours, la teneur volumique est définie comme le rapport du volume d'eau liquide sur le volume total de l'échantillon. Elle est réalisable sur le terrain par conductométrie. Sa mesure est en % et son abréviation est TEL.
[source : ANENA (1998) - Guide Neige et Avalanches. Connaissances, pratiques, sécurité. - Edisud, 335 p.]

haut de page



Tempête :

[Au sens courant,] une tempête est une violente perturbation atmosphérique des latitudes extratropicales, produisant des vents caractérisés par des vitesses très élevées — de 90 à 120 km/h, voire davantage —, souvent accompagnés de fortes rafales, de précipitations abondantes et d' orages. […] Dans l'hémisphère Nord, une catégorie typique de telles perturbations , sur mer comme à terre, est celle qu'apportent les plus fortes des dépressions transportées par le courant général d'ouest à travers l'océan Atlantique et atteignant la façade occidentale du continent européen.
[source : Météo-France – http://comprendre.meteofrance.com/jsp/site/Portal.jsp?&page_id=2862&document_id=1436&portlet_id=1792]

haut de page



Territoire :

Étendue géographique ne constituant pas un État. Un territoire a cependant une personnalité propre, régionale, départementale, communale, etc. Des territoires particuliers ont été créés par le droit du danger comme des bassins, des périmètres, des sites, des zones, etc.
[source : Glossaire 2011 du droit du danger - Préventique Sécurité, n° 114, Nov.- Déc. 2010]

haut de page



Test de résistance :

Domaine de l'Ingénierie nucléaire/Sécurité nucléaire : Évaluation de la capacité de résistance d'une installation à des agressions externes plus importantes que celles qui ont été prises en compte dans l'analyse de sûreté. Équivalent étranger = stress test.
[source : JORF n°0125 du 31 mai 2012 page 9417 texte n° 64 ]

haut de page



TIM (transmission des informations au maire) :

La Préfecture et les services de l’Etat doivent transmettre aux maires des communes concernées les informations nécessaires à la réalisation de l’information préventive sur leur territoire et notamment du DICRIM (Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs) :
- informations spécifiques relatives aux risques figurant dans le PPR pour ce qui concerne le territoire de chaque commune ;
- cartographies existantes des zones exposées ;
- liste des arrêtés portant constatation de l’état de catastrophe naturelle.

Ces informations étaient auparavant consignées dans les DCS (Dossier Communal Synthétique) qui avaient été introduits par la circ ulaire DPPR/SDPRM n° 9265 du 21 avril 1994. Le décret n° 2004-554 du 9 juin 2004 a supprimé ces
documents du schéma réglementaire de l’information préventive pour instituer une démarche continue de l’information du maire sur les risques majeurs.

A cet effet, le PAC-Risques (porté à connaissance sur les risques) a remplacé le DCS : à travers ce document, la Préfecture et les services de l’Etat communiquent toute information qu’ils jugent utile à :
- la connaissance des risques
- l’élaboration des documents d’urbanisme
- et l’information préventive de la population exposée.

Afin d’assurer cette continuité de l’information mais aussi la cohérence, sur le fond comme dans la forme, de ces différentes informations, le ministère chargé de l’environnement a développé, à l’occasion de la réévaluation du risque sismique, le TIM (transmission des informations au maire) qui se présente sous la forme d’un livret formaté qui est ensuite décliné à l’échelon territorial par les services en charge de la prévention des risques.
[source : http://www.moselle.gouv.fr/]

haut de page



Tornade et trombe :

Désignent des phénomènes qui se produisent à terre pour la tornade, en mer ou sur les lacs pour la trombe.
[source : Les tempêtes, Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Avril 2013, 29 p.]

haut de page



Torrent et écoulements torrentiels :

Les torrents sont des cours d’eau à pente forte (supérieure à 6 %) présentant des débits irréguliers et des écoulements très chargés. Ils sont générateurs de risques d’inondation accompagnée d’érosion et d’accumulations massives qui justifient une adaptation soignée de la détermination des aléas et des prescriptions. Dans un même torrent, on peut rencontrer les formes d’écoulement suivantes : des laves torrentielles, des écoulements hyper-concentrés, des écoulements chargés simples (charriage et suspension classiques), des eaux claires [...]. La rapidité des crues et des débordements rend l’alerte très difficile, sinon impossible.

[source : Institut des Risques Majeurs (2001). - Memento du maire et des élus locaux- Altitude Impression. ]

haut de page



Traitement du risque :

« Processus de sélection et de mise en œuvre des mesures visant à modifier le
risque » (ISO/CEI 73)
[source : INERIS - Glossaire grand public (2004)]

haut de page



Transport de matières dangereuses (TMD) :

Transport d'une matière susceptible d'entraîner des conséquences graves pour la population, les biens et/ou l'environnement en fonction de ses propriétés chimiques et/ou physiques ou par la nature des réactions qu'elle peut engendrer. [...]
[source : LALANNE Bernard, MAIRE Richard, MEYER Anne-Marie [et al.],(2013) - Les risques et les catastrophes d'origine humaine - Ed. confluences, 111 p.]

haut de page



Transport solide :

Transport de sédiment (particules, argiles, limons, sables, graviers, ...) dans les cours d'eau pouvant s'effectuer soit par suspension dans l'eau, soit par déplacement sur le fond du lit du fait des forces tractrices liées au courant.
[source : Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux du bassin Rhône-Méditerranée-Corse]

haut de page



Tremblement de terre / Séisme / Secousse tellurique :

Ce sont des vibrations de l’écorce terrestre provoquées par des ondes sismiques qui rayonnent à partir d’une source d’énergie élastique créée par la rupture brutale des roches de la lithosphère (partie la plus externe de la terre).
[source : Site Internet du Plan Séisme, programme national de prévention du risque sismique, 2012]

haut de page



Tsunami :

En japonais, tsunami vient de tsu « port » et nami « vague ». C’est un raz de marée généralement provoqué par un mouvement brutal du fond de la mer, par exemple au cours d’un séisme sous-marin, d’un mouvement de terrain sous-marin ou d’une éruption volcanique sous-marine.
[source : Site Internet du Plan Séisme, programme national de prévention du risque sismique, 2012]

haut de page



 

adhesion
inondation de l'Arbresle en 2008
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |