questionnaire gestion de crise
Accueil >> Documentation >> Glossaire

Accès direct :
ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


recherche par mot clé :


Il y a 13 définitions :

- Laminage
- Laminage (2)
- Lave torrentielle
- Lave torrentielle
- Limite de liquidité
- Limite de plasticité
- Liste chamois
- Liste orange
- Lit majeur
- Lit mineur
- Lithologique
- Lithosphère
- Loi Barnier


Laminage :

Amortissement d'une crue avec diminution de son débit de pointe et étalement de son débit dans le temps, par effet de stockage et de destockage dans un réservoir.
[source : Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, Ministère de l'Equipement, des Transport et du Logement (1999) - Plan de Prévention des Risques naturels (PPR) - risque d'inondation. Guide méthodologique, La Documentation Française, 121 p.]

haut de page



Laminage (2) :

Le stockage partiel du volume des crues permet de réduire le débit maximal à évacuer ; c'est ce qu'on appelle le laminage de la crue.
[source : Maîtrise foncière des champs d'expansion des crues (2002) - X. Martin, J.L Verrel, B. Mathieu, X. Pin - CGPC et CGGREF, rapport de l'inspection général de l'environnement, Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable, 31 p.]

haut de page



Lave torrentielle :

Les laves torrentielles sont des écoulements mêlant intimement l'eau et les matériaux de toutes tailles ; elles atteignent ou dépassent des densités voisines de 2 qui les rendent capables de transporter des blocs en quasi-flottation. Elles se déclenchent sur des pentes très fortes (30 à 40 % ou même à partir de 20 %) soumises à des mouvements de terrain et/ou effondrements de hautes berges, et plus largement à tous les phénomènes d'érosion de surface, qui permettent notamment le mélange d'eau et de matériaux. Les laves torrentielles sont des écoulements fortement transitoires : elles s'écoulent en bouffées successives qui ont une capacité destructive importante, par érosion et par chocs ; elles s'arrêtent brutalement sur un obstacle ou une diminution de pente, ce qui entraîne fréquemment un changement de lit pour les bouffées suivantes. L'état actuel des connaissances permet de calculer les caractéristiques de leur écoulement en régime uniforme pour le corp de la lave boueuse mais ces possibilités sont limitées par l'abondance des singularités dans le lit des torrents et par le caractère fortement granulaire de leurs fronts. les laves torrentielles se distinguent des mouvements de terrain (coulée boueuses) par leurs vitesses plus élevées et leur mode de déplacement : écoulement d'un fluide et non pas glissement avec fracturation d'une masse plus ou moins compacte. Elles sont en discontinuité très nette avec les écoulements hyper-concentrés par leur concentration volumique (au moins 50% de solides contre un maximum de 30% pour ces derniers).
[source : Institut des Risques Majeurs (2001). - Memento du maire et des élus locaux- Altitude Impression. ]

haut de page



Lave torrentielle :

Ecoulement d’une masse boueuse, plus ou moins chargée en blocs de toutes tailles, canalisé par le lit torrentiel et comportant au moins autant de matériaux solides que d’eau. Les laves torrentielles sont alimentées par des apports divers (éboulis de piémonts, glissements de terrain, écroulements, effondrements de berges) et peuvent atteindre des volumes considérables. Elles se localisent généralement dans les hauts bassins, là où les pentes sont fortes et les matériaux mobilisables importants.
[source : Rapport de présentation du Plan de Prévention des Risques Naturels Prévisibles de la commune de Bourg d’Oisans. RTM Isère (2003), 98 p.]

haut de page



Limite de liquidité :

La limite de liquidité caractérise la transition entre un état plastique et un état liquide. C'est la teneur en eau pondérale, exprimée en pourcentage, au-dessus de laquelle le sol s'écoule comme un liquide visqueux sous l'influence de son propre poids.
[source : Wikipédia]

haut de page



Limite de plasticité :

La limite de plasticité caractérise la transition entre un état solide et un état plastique. Cette limite indique la teneur en eau pondérale, en pourcentage, maximale pour travailler un sol et éviter la compaction. En deçà de cette limite, le sol est friable ou facilement travaillable d'un point de vue agronomique.
[source : Wikipédia]

haut de page



Liste chamois :

Annuaire téléphonique dans lequel les coordonnées du client ne figurent pas dans les annuaires imprimés et électroniques édités par France Télécom ; néanmoins elles peuvent être communiqués au public par les fournisseurs de services de renseignements téléphoniques.
Les appels vers les services 15, 17 et 18 donnent toujours lieu à l’identification des coordonnées du client.
[source : http://www.agence.francetelecom.com]

haut de page



Liste orange :

C’est une protection contre le démarchage. Les coordonnées du client inscrit sur la Liste Orange (Anti-prospection) figurent dans les annuaires imprimés et électroniques édités par France Télécom ou par des tiers et sont communiquées au public par les fournisseurs de services de renseignements téléphoniques.
En s’inscrivant sur la Liste Orange (Anti-Prospection), le client s’oppose à ce que ses coordonnées soient utilisées pour des opérations de prospection directe par voie postale ou par voie de communications électroniques, à l’exception des opérations qui relèvent de l’abonnement au service téléphonique de France Télécom.
[source : http://www.agence.francetelecom.com]

haut de page



Lit majeur :

Lit maximum qu’occupe un cours d’eau dans lequel l’écoulement ne s’effectue que temporairement lors du débordement des eaux hors du lit mineur en période de très hautes eaux, en particulier lors de la plus grande crue historique. On parle aussi de plaine alluviale.
[source : Préfecture de la Loire (avril 2014) - L'eau dans les documents d'uranisme : glossaire, 8 p.]

haut de page



Lit mineur :

Partie du lit compris entre des berges franches ou bien marquées dans laquelle l’intégralité de l’écoulement s’effectue la quasi-totalité du temps, en dehors des périodes de très hautes eaux et de crues débordantes.
[source : Préfecture de la Loire (avril 2014) - L'eau dans les documents d'uranisme : glossaire, 8 p.]

haut de page



Lithologique :

Nature du matériaux constitutif du massif géologique.
[source : Ministère de l'Aménagement du Territoire et de l'Environnement, Ministère de l'Equipement, des Transport et du Logement (1999) - Plan de Prévention des Risques naturels (PPR) - risque de mouvements de terrain. Guide méthodologique, La Documentation Française, 71 p.]

haut de page



Lithosphère :

Couche supérieure solide entourant la terre. Elle est composée de l'écorce et du manteau supérieur.
[source : WALKER Jane, DE VISSCHER Myriam (1993) - Les tremblements de terre - Ed. Gamma, Ed. Héritage, 32 p.]

haut de page



Loi Barnier :

La loi du 2 février 1995, dite loi « Barnier » définit, dans son article 1er le principe de précaution : « le principe de précaution est le principe selon lequel l’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l’environnement, à un coût économiquement acceptable ». L’expropriation est une procédure confirmée par le décret du 31 mai 1997. Dans le cas de l’île Falcon et à défaut de toute autre possibilité de protection, cette loi a rendu possible l’achat par l’Etat des biens aux conditions du marché et sans que la valeur des propriétés soit diminuée par l’existence du risque. Elle prévoit si nécessaire le recours à la procédure d’expropriation des personnes habitant dans cette zone soumise à un risque naturel majeur.
[source : Prisme, numéro 12, juillet 2001]

haut de page



 

adhesion
inondation de l'Arbresle en 2008
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2017 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |