Matinale 10 loi matras
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

"ARDECHE"

764 documents trouvés / 77 page(s)

Ardèche / A la centrale nucléaire de Cruas-Meysse, des salariés en grève

[ Risque Hebdo n°837, 13/09/2022 ]

"Pour rappel, le réacteur n° 4 de la centrale de Cruas-Meysse avait subi un arrêt automatique du réacteur le 4 septembre. En grève, l’équipe conductrice ne l’a redémarré que le 7 septembre. « On veut montrer que l’on peut reprendre la main sur notre outil de travail. C’est le dernier moyen pour se faire entendre », a expliqué David Hallier. Ce mouvement social intervenait dans le contexte d’une grève nationale dans le secteur de l’énergie."

Un fort épisode méditerranéen a frappé la Drôme et l’Ardèche

[ Risque Hebdo n°837, 15/09/2022 ]

"La Drôme et de l’Ardèche étaient placés en vigilance orange pour les orages ce mercredi 14 septembre. Selon un prévisionniste de Météo France, « les deux départements ont bien été frappés par un fort épisode méditerranéen. Une ligne orageuse active et stationnaire a été observée sur le triangle Vallon-Pont-d’Arc / Montélimar / Saint-Paul-Trois-Châteaux. Entre 20h30 et 21h30, les cumuls de pluie ont dépassé les 70 mm avec 86 mm relevés à Saint-Martin-d’Ardèche. Sur l’ensemble de l’épisode, jusqu’à 130 mm ont été relevés à Gras, dans le Sud-Ardèche »."
Épisode pluvieux dans le secteur du Teil et de Bourg-Saint-Andéol : une cinquantaine d'interventions des pompiers : ledauphine
Drôme De violents orages à Montélimar : une impressionnante et brusque montée des eaux : ledauphine
En images Après le déluge, des dégâts spectaculaires dans la Drôme et en Ardèche : ledauphine

Ardeche / Saint-Marcel-d'Ardèche durement touché par les orages

[ Risque Hebdo n°837, 15/09/2022 ]

"Des routes et des chemins dévastés par l'intensité des orages : Jérôme Laurent, le maire de Saint-Marcel-d'Ardèche parle de dégâts "gigantesques" pour sa commune. En cause : les pluies diluviennes qui se sont abattues mercredi soir sur ce secteur du Sud-Ardèche. Selon les relevés de Météo France, il est tombé jusqu'à 125 millimètres d'eau sur le village, dont 100 mm en une heure. C'est surtout le cœur du village qui a subi le plus de dégâts avec des chaussées arrachées mais il y a aussi eu des glissements de terrain sur les routes de campagne. Au total, sous ces gros orages de la soirée de mercredi, les pompiers ont réalisé une centaine d'interventions dans le Sud-Ardèche et Sud-Drôme. "

Après le feu, la forêt revient mais replanter et mixer les essences est primordial, exemple en Ardèche

[ Risque Hebdo n°837, 15/09/2022 ]
Source : France 3.fr

"Lablachere, Banne, Ailhon... Des incendies qui ont marqué les esprits et dont les stigmates sont encore visibles aujourd'hui. A Ailhon, suite aux feux, la mairie a décidé de racheter certaines parcelles brûlées pour y implanter des végétaux divers. "Aujourd'hui, l'idée c'est de faire une plantation avec des variétés plus résistantes à l'incendie" On y trouve donc aujourd'hui une mosaïque de variétés d'arbres à la place des pins. "On a planté du chênes lièges, des tilleuls et des aulnes glutineux. On favorise la régénération de robiniers faux acacias" détaille Florian Paris, technicien forestier à l’Office national des forêts. Une stratégie bien pensée car plus la forêt est variée, plus les feux auront du mal à progresser en ligne droite. "Le feu a plus tendance à se propager dans les essences résineuses. C'est pour lui qu'on veut augmenter la parti de feuillus" explique le technicien. Et puis il y a ceux qui ont choisi d'implanter le même arbre ou presque. A Banne, le pin maritime a cédé la place au pin de Salzmann, une variété qui n'existe qu'en Ardèche. "C'est une espèce autochtone qui était présente sur le site avant l'introduction du pin maritime. Il est très bien adapté au réchauffement climatique" argumente Laurent Golliard, technicien forestier à l’Office national des forêts."

Ardèche / Gluiras : un rocher de plusieurs tonnes trouvé sur la route de la vallée de l’Eyrieux

[ Risque Hebdo n°837, 15/09/2022 ]

"Dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 septembre, à la suite de plusieurs orages, un rocher s’est détaché de la falaise sur l’axe routier RD 120, proche du lieu-dit Pont de Moulinas. Lourd de plusieurs tonnes, il a entraîné une coulée de pierres et de terre. De quoi barrer en partie la chaussée qui serpente la vallée de l’Eyrieux entre Beauchastel et Le Cheylard. Dans un premier temps, le service des routes a sécurisé le lieu en mettant en place une signalisation. Puis, jeudi, des travaux ont été engagés afin de purger la falaise de l’amas de pierres pouvant encore se détacher. "

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

 

Découvrez le Risques-Infos 43 :
risques infos

 

JT#4 - Implication citoyenne en cas de catastrophe : réalités et perspectives pour les collectivités :
journée technique #4
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#3 - Vigilance, alerte et sauvegarde : prévoir son plan spécifique inondation :
journée technique #3
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#2 - Entraide intercommunale et gestion de crise :
journée technique #2
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<
JT#1 - Entreprises et établissements recevant du public face aux risques et menaces : comment garantir et généraliser la mise à l'abri des usagers et du personnel ?
journée technique #1
>> REVOIR LES INTERVENTIONS <<

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-AlpesDREAL auvergne rhône alpes
© 2000 - 2022 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | CGU | Politique de confidentialité | Crédits | Contact |