Bonne année !
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

"Submersion marine"

45 documents trouvés / 5 page(s)

Cotentin / 2 700 m de digue nécessitent d'importants travaux de rénovation dans le Val de Saire

[ Risque Hebdo n°752, 18/12/2020 ]
Source : actu.fr

"Le système d'endiguement qui s'étend de Saint-Vaast-la-Hougue à Réville est l'un des plus endommagés du Cotentin. Après l'étude de dangers, il fera l'objet de travaux importants. Le littoral du Cotentin compte 575 ouvrages (hors ouvrages portuaires) de protection contre les submersions marines. Jusque là à la charge de l’ASA, ce système d’endiguement long de 2 700 mètres a déjà nécessité 61 000 € de travaux. Rien que l’étude de dangers coûte 144 000 € (pris en charge par l’Agglo Cotentin et l’Etat).Même s’il est trop tôt pour estimer finement le montant des travaux sur le système d’endiguement Saint-Vaast-Réville, « il y a sûrement 300 à 500 mètres de digue endommagée », avance Gilbert Doucet. Là, on parle de 1 à 2 millions d'euros de travaux très certainement à engager."

Normandie / plus de 100 000 résidents, logements et emplois concernés par le risque de submersion marine

[ Risque Hebdo n°751, 08/12/2020 ]
Source : France 3.fr

"Avec 640 km de bordure littorale, la Normandie se trouve exposée aux aléas naturels, dont la submersion marine. Plus de 100 000 résidents, logements et emplois sont concernés par ces inondations temporaires, selon une étude de l'INSEE parue ce lundi 7 décembre.  Le changement climatique devrait intensifier les aléas marins au cours des prochaines années. 428 communes près du littoral et de l'estuaire de la Seine seraient concernées. Ce sont surtout les terres agricoles ou naturelles qui sont les plus menacées avec 86 % des "zones potentiellement sous le niveau marin" (ZPNM). Le reste concerne les espaces résidentiels ou économiques. Mais là encore les enjeux sont importants : 111 000 logements et 122 000 Normands se trouvent dans ces "ZPNM"."

Cinq départements placés en vigilance orange "vagues-submersion"

[ Risque Hebdo n°747, 15/11/2020 ]
Source : France inter

[vidéo] "Des vagues de plus de quatre mètres, une mer déchaînée qui frappe les côtes du Finistère : dimanche 15 novembre, le spectacle était saisissant pour les promeneurs. À Treffiagat, un pan de falaise a été avalé par la mer dans la nuit, fragilisant encore le littoral. Plusieurs habitations se retrouvent menacées par l'érosion. En cette période de grande marée, les vents forts combinés aux fortes vagues font craindre des submersions sur le littoral. Pour prévenir les risques, des sacs de sable sont installés, comme à Hauteville-sur-mer (Manche). Le pic de cette dépression est attendu au milieu de la nuit. Cinq départements restent placés en vigilance orange."
Voir aussi "Saint-Malo : de nouvelles images impressionnantes des grandes marées" : francebleu

Sur les littoraux, le dilemme entre maintien et abandon des digues

[ Risque Hebdo n°746, 04/11/2020 ]

"Depuis une vingtaine d’années, sous l’effet du changement climatique, les phénomènes extrêmes (tempêtes, crues, submersions marines…) s’intensifient, provoquant des brèches dans les digues construites par l’homme. À ces événements ponctuels s’ajoute une autre menace : l’élévation graduelle du niveau de la mer. Pour se préparer à ces nouvelles menaces, les gestionnaires des espaces naturels côtiers sont confrontés à un choix cornélien : consolider les digues ou les laisser se dégrader. La question de l’arbitrage entre maintien ou abandon des digues permet de s’interroger sur la place que l’homme est prêt à laisser à la nature et donc sur la relation qu’il entretient avec elle. Pour appréhender cette problématique, il faut mêler sciences du milieu et sciences humaines et sociales, ce qui n’est pas toujours aisé."

[Reportage] Mieux appréhender les risques littoraux

[ Risque Hebdo n°745 ]
Source : CCR

"Les tempêtes hivernales s’accompagnent souvent d’épisodes de submersion, d’écroulement de digues de protection et de recul des dunes. Ce reportage explique comment de multiples acteurs se mobilisent pour mieux comprendre les risques littoraux. Ces acteurs cherchent aussi à évaluer les conséquences de cette évolution et identifient les actions pour s’y adapter. "

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : celine.lestievent@irma-grenoble.com

 

900 ans face aux avalanches, l'incroyable histoire de Celliers...
Celliers
Le saint Eynard, solide comme un roc ? hum...
Saint-Eynard
L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes
© 2000 - 2020 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |