film en suivant l'orage
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Résultats de la recherche
revue de presse
Mots clés :

"incident/accident industriel"

208 documents trouvés / 21 page(s)

Luxembourg / Des fumées noires suite à un incendie à Echternach

[ Risque Hebdo n°691, 01/10/2019 ]
Source : L'Essentiel

"Un incendie sest déclaré sur la zone industrielle d'Echternach, au nord-est du Luxembourg, et tout près de la frontière allemande. Un long panache de fumée noire qui est dû selon les forces de l'ordre à un «feu virulent au niveau d'un hall de stockage de 2 000 mètres carrés sur le site industriel d'Euro-Composites». 100 pompiers mobilisés. Des fumées importantes se dirigaient vers l'Allemagne. Des consignes de précation ont été données aux régions limitrophes de l'incident : garder portes et fenêtres fermées de manière préventive. Sur le coup de 15h30, le feu était définitivement sous contrôle. "

Haute-Garonne / Toulouse : un début d'incendie déclaré dans un site Seveso

[ Risque Hebdo n°691, 01/10/2019 ]
Source : France bleu

"Un départ de feu a été constaté ce lundi soir sur un autre site classé Seveso, à Toulouse. Le feu a pris dans un hangar de la STCM située sur la zone industrielle de Fondeyre au nord de la ville. Le service de sécurité interne de l'entreprise a "rapidement réagi". Les fumées ont été aspirées et filtrées par les extracteurs. Aucune fumée n'a été observée à l'extérieur du site assure la préfecture de Haute-Garonne. La STCM (Société de traitement chimique des métaux) recycle notamment des batteries au plomb."

Lubrizol : 5 253 tonnes de produits chimiques ont été détruits dans l’incendie de Rouen

[ Risque Hebdo n°691, 01/10/2019 ]

"5 253 tonnes de produits chimiques ont été détruits dans l’incendie, dont plus de 60% d’ « additifs multi-usages ». «Tous les produits ne sont pas dangereux. La dangerosité dépend de la quantité présente, du devenir des molécules après avoir brûlé et de la manière dont on est exposé (contact cutané, inhalation, ingestion) », est-il précisé sur l’un des documents publiés." Mais si les détails relèvent de l’analyse physico-chimique sans doute accessible pour les initiés, la pédagogie a été oubliée, à l’heure où la population, les salariés, les riverains ont besoin d’un éclaircissement immédiat..."

Depuis 2016, les sites Seveso connaissent une hausse des accidents

[ Risque Hebdo n°691, 02/10/2019 ]
Source : France Info

"En 2018, 278 accidents ou incidents ont été relevés dans le rapport annuel du Barpi. En France, un quart des accidents dans des installations classées concernent des sites Seveso. Un chiffre en hausse comparé aux 22 % de l'an dernier ou aux 15 % de 2016. La plupart du temps, ces accidents sont des incendies. Ils représentent 46 % des sinistres. Il y a ensuite le rejet des matières dangereuses. Le secteur du traitement des déchets, l'industrie chimique et pharmaceutique sont les plus concernés par ces accidents. Selon le rapport du Barpi, la première conséquence de ces accidents est surtout économique. L'impact environnemental est aussi important. Ces accidents sont dans plus de 90 % des cas dus à des "facteurs organisationnels" pointe le rapport du Barpi : choix des équipements, organisation des contrôles ou encore manque de retour d'expériences."

Lubrizol : les produits étaient potentiellement "mortels en cas de pénétration dans les voies respiratoires"

[ Risque Hebdo n°691, 02/10/2019 ]

"La préfecture a publié le tableau, annoncé comme "exhaustif", des substances impliquées dans l'incendie, tel que communiqué par Lubrizol. Selon ces données, pas moins de 5 262 tonnes de produits dangereux sont partis en fumée. Les informations publiées permettent de savoir où se trouvaient ces produits lors du sinistre. Ils étaient situés principalement dans le bâtiment A5 qui abritait les unités de conditionnement et d'enfûtage et dans le bâtiment A4 qui stockait des produits conditionnés. D'autres lieux apparaissent également sur la liste comme ceux de la société SCMT voisine, qui figure dans le périmètre couvert par le plan de prévention des risques technologiques (PPRT). Les produits présents dans les plus grandes quantités sont classés cancérogènes, voire mortels en cas d'ingestion ou de pénétration dans les poumons."

Pour accèder à l'ensemble des archives de Risques Hebdo, connectez-vous ou inscrivez-vous :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : nelly.mioni@irma-grenoble.com

 

L'inondation de l'Arbresle en 2008 : la pire crue des 200 dernières années :
inondation de l'Arbresle en 2008
Tout savoir sur le glissement de terrain de 1931 au Châtelard (Bauges) :
glissement de terrain du Châtelard - les Maîtres du Mont déserté

 

 

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2019 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |