film en suivant l'orage
Accueil >> Documentation >> Risques Hebdo >> Tempête Adrian en Italie : Vents violents et inondations

Tempête Adrian en Italie : Vents violents et inondations

La date du dimanche 28 octobre 2018 est celle du début du passage de la tempête Adrian sur plusieurs régions d’Italie, passant notamment par les villes de Rome, de Venise, de Gênes, et par la Sicile. Des phénomènes d'une telle ampleur n'avaient pas eu lieu depuis 2010. Le lundi 29 octobre, une vigilance rouge pour vents violents, fortes précipitations et grandes marées est toujours active pour le Nord du pays et dans les Abruzzes. Une vigilance orange, est quant à elle active sur une bonne partie du reste de la Péninsule et en Sicile. Dans le Nord-Est, des rafales de vent jusqu’à 100 km/h sur les côtes et 180 km/h en montagne ont eu lieu. Dans le Nord de la Vénétie, depuis samedi le cumul de pluie dépasse les 400 millimètres. A Venise, la ville connaît un pic de crue historique à 156 cm. Le projet MOSE de protection de la ville est ré-abordé, et met à jour des retards importants et des problèmes de corruption. En Sicile, les inondations font 12 morts dont 9 membres d'une même famille, à Casteldaccia. Suite à cela, une polémique sur les constructions en zones inondables, éclot. Durant une semaine, la tempête et les inondations font des dégâts considérables : routes coupées, glissements de terrains, etc. Et font un bilan d'une trentaine de morts.

Tempête Adrian / l’état de catastrophe naturelle reconnu pour des communes corses

Source : France 3.fr, 07/12/2018

"L’état de catastrophe naturelle pour « inondations et choc mécanique lié à l’action des vagues » est reconnu pour 39 communes de Corse touchées par la tempête Adrian. Cette décision a été publiée au journal officiel ce vendredi 7 décembre. "

Italie / Les inondations mortelles relancent le débat sur les constructions illégales

Source : 20 minutes.fr, 05/11/2018

"Trente personnes ont trouvé la mort en Italie après les violentes inondations qui ont touché le pays pendant une semaine. Un drame qui a relancé le débat sur les constructions illégales. « Combien de morts et de tragédies faudra-t-il encore ? », s’est donc interrogé Stefano Ciagani, responsable de l’organisation de défense de l’environnement Legambiente. On continue de construire des maisons dans le lit des rivières parce qu’en Italie, il y a toujours une amnistie qui finit par passer. »"

Risques Hebdo est réservé aux adhérents, pour ²le consulter :

Vous êtes abonné(e)
Identifiez-vous
Identifiant (votre e-mail)
Mot de passe
Pas encore abonné(e) ?
Rejoignez-nous

Profitez de tout le contenu du site (actualités, photos, vidéos, dossiers, articles...) et rejoignez le réseau (accès à toutes nos publications, aux journées d'échanges, aux documents techniques et au forum...)

>> JE CREE UN COMPTE
et je teste

Pour renouveller votre abonnement c'est ici

Pour toute question : nelly.mioni@irma-grenoble.com

Haut de page

L'Institut des Risques Majeurs est soutenu par :

Conseil départemental de l'Isère Région Auvergne Rhône-Alpes DREAL Rhône-Alpes
© 2000 - 2018 Institut des Risques Majeurs | Plan du site | Notice légale | Crédits | Contact |